Les accusations de plagiat de Georgette Heyer revisitées dans une biographie

Clément Solym - 31.07.2011

Edition - Les maisons - georgette - hayer - plagiat


L'une des plus célèbres accusation de plagiat des années 1950 va voir un certain nombre de ses détails révélés dans une nouvelle biographie de la romancière Georgette Heyer.

Georgette Heyer :  Biography of a Bestseller de Jennifer Kloester (à paraître, en anglais, aux éditions Heinemann en octobre prochain) révèle les détails de l'ombrage pris par la reine du roman à l'eau de rose des similarités évidentes relevées avec son livre These Old Shades, paru en 1926, et l'ouvrage de Barbara Cartland Knave of Hearts, paru en 1950.

"Je suis suffisamment critique sur Shades", avait confié Heyer à son agent. "Mais, bon sang ! Cet ouvrage d'une jeune fille de 19 ans a plus de style, davantage de profondeur que ce déchet [Knave of Hearts, NDLR] écrit [par une femme] de 46 ans !".

Heyer, selon Jennifer Kloester, était aussi choquée par l'empreint qu'a fait Cartland aux noms de ses personnages et à leurs caractères. Mais l'écrivaine a encore davantage été choquée par les erreurs historiques et linguistiques de Cartland.


Heyer aurait ainsi affirmé avoir préféré "qu'un voleur s'introduise chez elle et vole tout son argent" plutôt que d'être plagiée de cette façon. S'en est suivi une lettre d'avocat à Cartland mais qui, selon Jennifer Kloester, n'a eu ni réponse ni suite. Si ce n'est, selon Georgette Hayer, que "l'horrible copie de ses livres a cessé abruptement".

Cette nouvelle biographie de l'écrivaine repose sur les témoignages du fils de Hayer et de la biographe Jane Aitken Hodge. Elle contient de nouvelles informations sur la vie de Hayer, des photos inédites et 400 lettres jamais publiées.

(Via The Book Seller)