Les affaire s'arrangeraient pour Planeta, Editis et les salariés...

Clément Solym - 02.07.2008

Edition - Economie - Editis - Planeta - accord


Le groupe Editis, deuxième pus important éditeur français, racheté par Planeta dernièrement avait généré une vague de conflits sociaux. Les salariés avaient manifesté leur mécontentement en protestant contre les maigres primes, voire l'absence de primes, versées lors du rachat.

Or, si les détails n'ont pas été révélés, il semble que quatre des cinq groupes syndicaux aient signé un accord de compromis, qui doit encore être approuvé par le conseil d'Editis, avant que le personnel n'en prenne connaissance. Seule la CGT a refusé de ratifier cet accord, motivant son refus par le fait que le personnel n'a pas été consulté en premier, et que les termes de la négociation ne lui conviennent pas.

Les syndicats ont ainsi demandé une part des gains plus importante et refusé les 1.000 € par tête de pipe originellement proposés. Les hauts gradés du groupe et les cadres avaient en effet perçu une prime bien plus importante lors du rachat de la société. La plus-value réalisée alors par le groupe Wendel était alors conséquente.

Un 'motus et bouche cousue' est de rigueur pour le moment au sein d'Editis, tant que le personnel n'a pas été mis au courant des propositions formulées par l'accord. Demain, quelques huiles de Planeta se retrouveront à Paris, pour rencontrer les représentants du personnel.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.