Dispositif du CNL "Vie littéraire" : festivals et salons paieront les auteurs

Clément Solym - 27.01.2015

Edition - Société - dispositif CNL aides - festivals salons - rémunération auteurs


Le groupe de travail a proposé de clarifier les conditions d'aide du CNL, réaffirmant le rôle des DRAC dans l'expertise et la participation des collectivités territoriales aux projets. Les membres du groupe proposent d'appliquer la sélectivité et les exigences pour soutenir les manifestations majeures, tout en gardant un volet de découverte, d'aides tremplin aux manifestations nouvelles. Le séminaire avec les DRAC et le SLL complète les réflexions notamment en matière de prise en compte de l'EAC dans les manifestations. Les propositions vont dans ce sens :

 

Rencontre avec Myriam Anissimov (Montreuil librairie Folies d'encre)

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

  • Les dispositifs :
    • Clarifier les critères d'attribution en créant un budget type qui isolerait le volet
    • animation littéraire, en distinguant ce qui relève spécifiquement de l'activité des auteurs participants, des modérateurs, des directeurs artistiques (accueil, rémunération, hébergement...) ainsi que la part dévolue à la tarification des manifestations (prix d'entrée, coût des lectures-performances...). Il convient de rappeler que l'intervention du CNL ne peut excéder 50 % de cette base ;
    • Renforcer les critères d'éligibilité autour du renouvellement des publics (ou des populations) en prenant en compte les actions de médiation et les formes nouvelles de promotion du livre et de la lecture ;
    • Renforcer les critères d'attribution et veiller à leur application stricte en particulier en ce qui concerne les liens avec la librairie indépendante ;
    • Rendre obligatoire la rémunération des auteurs à partir de 2015 en accompagnant les organisateurs qui l'appliquent, avec un moratoire d'un an pour les autres ;
    • Elargir le soutien du CNL pour le développement de l'éducation artistique et culturelle en lien direct avec les manifestations littéraires soutenues par le CNL. des travaux complémentaires sont en cours avec les CLL et la Maison des écrivains et de la littérature afin que l'action menée par cette association très soutenue associe les services déconcentrés du ministère ;
    • Formaliser les critères d'évaluation par le biais d'un questionnaire à destination des organisateurs de manifestations littéraires, dont les résultats viendraient enrichir l'évaluation des manifestations, notamment lors du renouvellement des demandes de soutien ;
    • Intégrer l'examen des dossiers des structures professionnelles en commission vie littéraire ou collège des présidents de commission selon les cas et appliquer ainsi le droit commun.
  • La commission :
    • Compte tenu du nombre de dossiers traités et de l'étalement sur toute l'année des manifestations littéraires, la commission « vie littéraire » ne peut pas se réunir moins de trois fois par an.
    • Pour les structures aidées à l'année (Printemps des poètes, Mel, cipM...), le bilan d'activité sera soumis à l'attention de la commission pour avis, avec une particulière attention portée à leurs activités en lien avec les manifestations littéraires et seront examinées par le collège des présidents de commissions et/ou le conseil d'administration ;
    • La commission continuera à examiner les bourses de résidence.