Les âmes vagabondes, un roman de Stephenie Meyer qui ne se vend pas

Clément Solym - 04.02.2010

Edition - Economie - The Host - roman - Stephenie


Après l'énorme succès rencontré par la série Twilight (surtout auprès des adolescents et des jeunes adultes) agrémenté par deux films connaissant eux aussi une réussite insolente, le Wall Street Journal a présenté Stephenie Meyer comme la nouvelle JK Rowling. Pourtant un autre roman de Stephenie Meyer, The Host, ou en français Les âmes vagabondes, est quelque peu boudé par le public. Cela est peut-être du fait qu'il se destine à des lecteurs plus mûrs.

La parution de The Host, un roman de science-fiction, précède la sortie du dernier épisode de Twilight. Un ouvrage qui figurerait au 86e rang des best-seller, selon USA Today. Plutôt embarrassant pour Stephenie Meyer...

Sur son site officiel, l'auteure présente son livre comme une histoire de « science-fiction pour les gens qui n'aiment pas la science-fiction. » Dans un entretien, Meyer explique que son roman ne devrait pas être considéré comme de la pure science fiction et qu'il s'adresse aussi aux fans de la série Twilight. « The Host procure une expérience similaire à la saga Twilight... Une histoire de personnages. Il s'agit d'une histoire d'amour, un questionnement de l'être humain, plutôt qu'un roman de science-fiction avec des rayons laser et des vaisseaux spatiaux. »

Un adepte de Twilight, Haley Huber, a expliqué pourquoi les fans de son espèce devaient s'ouvrir à The Host : « Beaucoup de gens qui n'aiment pas spécialement les histoires de vampire ont apprécié Twilight, et ses personnages. Bien que [The Host] soit considéré comme un livre de science-fiction, Meyer dépeint à nouveau des personnages captivants pour tout type de lecteur ».

Meyer pense que la version cinématographique de The Host (en préparation) devrait faire entrer le roman dans des sphères populaires. « Je pense que Twilight est devenu après la sortie du premier film. Peut-être après une version cinématographique de The Host, davantage de gens vont s'intéresser à la lecture du livre. » L'auteure semble avoir foi en la hype, ne la contredisons pas...