Les archives consultables d’Oz, «  le magazine le plus controversé des années 1960 »

Joséphine Leroy - 10.03.2016

Edition - International - oz magazine alternatif - australie angleterre - sixties presse alternative


« Si vous vous souvenez des années 60, c’est que vous ne les connaissez pas. » Parallèlement au mythe construit autour des années 60 (musicalement, cinématographiquement) et aux témoignages de ceux qui y étaient — ou prétendaient y être —, les magazines anglais et australien Oz nous en montrent une autre facette, plus provocante et incisive.  

 

(Domaine public)

 

 

Née dans une cave de Notting Hill, la version anglaise du magazine Oz connaitra une certaine notoriété avec les couvertures psychédéliques créées par l’artiste pop Martin Sharp, les caricatures de Robert Crumb, ou encore les manifestes féministes de Germaine Greer. 

 

En août 1971, ils ont fait l’objet d’un procès pour obscénité et ont été plusieurs fois la cible des bureaux d’Obscene Publications Squad. Publication fulgurante des années soixante, qui en symbolise bien la véritable atmosphère, Oz version britannique n’aura vécu que de 1967 à 1973. 

 

 

C’est l’Université de Wollongong qui a commencé à ranger, dans ses archives numériques, il y a deux ans, une collection du magazine australien (1963-1969), celui-ci ayant fait figure de précurseur du magazine anglais. À noter que, dans son histoire, le magazine australien a dû payer deux amendes pour obscénité. Il a visiblement donné le bon exemple à son successeur.  

 

« 50 ans plus tard, c’est important en tant que vestiges de l'époque, mais aussi en tant qu'œuvre d’art », s’émeut Michael Organ, gérant de la librairie de l’Université.  

 

Pour découvrir l'univers psychédélique et insolent des deux versions du magazine, il faut se rendre sur le site de l'Université : ici pour la version anglaise et  pour la version australienne. 

 

 

(via Open Culture