Les attraits de la technologie ne valent pas les charmes du livre

Clément Solym - 30.12.2008

Edition - Bibliothèques - attraits - technologie - ebooks


Tourner la technologie à son avantage, c'est ce que la bibliothèque Grant Middle School est parvenue à faire, en proposant une connexion internet haut débit aux usagers, gratuitement ainsi que le téléchargement d'ebooks.

Mais les livres imprimés ne deviennent-ils alors pas obsolètes ? Non, répond doucement Kathy Stroup, qui y travaille. Certes le livre papier a ses concurrents, mais en dépit des changements qui surviendront, les bibliothèques n'ont pas grand-chose à craindre de ces mutations.

Selon elle, les livres électroniques auront réellement de l'avenir pour certains sujets, par exemple un ouvrage de référence sur l'informatique, mais pour ce qui est d'une lecture plaisir, le sentiment de toucher encore le papier restera une part certaine de l'activité. Et Carl Nelson, cofondateur de Books on Center, de plaisanter : « Vous n'êtes pas prêts d'avoir une dédicace d'auteur sur un ebook ! »

Les sensations resteront donc essentielles dans la pratique de la lecture, et même si les liseuses évoluent, il leur sera difficile de parvenir à égaler le contact d'une couverture.

Pour Bob Haas, enseignant au Marion Technical College, d'autres problèmes se posent : si nombre de ses étudiants ont un ordinateur, tous ne peuvent pas profiter d'internet et dans ce cas, le téléchargement de fichiers depuis la bibliothèque est moins évident. Les livres électroniques représentent pour lui une évolution, certes, pour le confort et l'ergonomie - simplement en grossissant la police d'écriture - mais il reste toujours plus simple de tourner les pages que de faire défiler un fichier PDF.

D'ailleurs, pour l'une de ses élèves, le problème se pose plus en amont : n'importe qui peut ouvrir un livre. Si l'on ne dispose pas d'un support de lecture, les livres électroniques, c'est moins évident d'en profiter...