Les auteurs anglais unis contre la fermeture des bibliothèques

Clément Solym - 03.02.2011

Edition - Bibliothèques - bibliothèques - fermer - angleterre


Julia Donaldson, créatrice de Gruffalo, et l’auteur pour enfants Julie Bertagna participeront à la manifestation prévue au Parlement écossais ce samedi. À l’occasion de la journée nationale « Sauvons nos bibliothèques », les manifestants ont décidé de s’unir pour lutter contre la fermeture de bibliothèque au nord du pays. 

« Ces restrictions frapperont de plein fouet les structures les plus vulnérables », ont alerté les auteurs dans une déclaration officielle remise au Parlement d’Édimbourg.

« Les restrictions sur les budgets des livres, les horaires d’ouverture, les services sur portables, et la drastique et surtout inutile suppression de postes frappent ceux qui ont le plus besoin des services d’une bibliothèque et qui ont sont le moins capable de protester les moins riches, les personnes âgées, les faibles, les personnes physiquement ou mentalement déficientes et leurs travailleurs sociaux, ceux qui s’occupent des nourrissons et enfants en bas âge, de nos enfants, qui sont notre futur. »

Les auteurs Theresa Breslin, Nicola Morgan, Gill Arbuthnott, Vivian French et Alan Temperley se joindront aussi aux protestataires. Près de 400 bibliothèques et beaucoup de services qui leur sont rattachés sont actuellement menacés par ces fermetures à travers le Royaume-Uni.

Quatre régions sont principalement concernées en Écosse : le Dumfries (sept bibliothèques menacées), Argyll et Bute (trois bibliothèques), le West Dumbartonshire (trois aussi) et le North Ayrshire (encore trois). (via Guardian)

Des auteurs de tout le Royaume-Uni se sont unis pour rejoindre ce mouvement de contestation, rejoints récemment par Jilly Cooper. Le nom de cet auteur apparaît parmi ceux de 20 autres (dont l’auteur de polars Mo Hayder) qui ont adressé une lettre ouverte de protestation au Conseil du Gloucestershire, l’avertissant des « dégâts immenses, à long terme et peut-être irréparables causés aux communautés concernées » par la fermeture des bibliothèques.

Philipp Pullman était parmi les premiers à avoir appelé le public à la mobilisation. « Pensent-ils que tout ce qu’un bibliothécaire fait est de ranger des étagères ? Et qui sont ces bénévoles ? Qui sont ces gens dont la vie est si vide, dont le temps se déploie devant eux comme les steppes infinies de l'Asie centrale, qui n'ont pas familles à s'occuper, pas de travail à faire, aucune responsabilité d'aucune sorte, et pourtant, sont si riches qu'ils peuvent offrir des heures de leur temps chaque semaine pour travailler pour rien ? Qui sont ces bénévoles ? Connaissez-vous quelqu'un qui pourrait donner de son temps de cette façon ? » (notre actualitté)


Crédit photo Flickr