Les auteurs convoquent les États Généraux du livre

Nicolas Gary - 03.05.2018

Edition - Economie - auteurs réformes sociales - régime social auteurs - revenus auteurs édition


Les États généraux de l’édition font-ils peur ? Pourtant, les auteurs, en soi, ne sont pas des créatures si terrifiantes : la plupart du temps, elles s’expriment en faisant des livres. Sauf quand leurs droits sont menacés, que leur régime social est en péril et que, en fin de compte, ce sont les oeuvres qui en pâtiront.


Les auteurs bientôt tous à poil
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

Ce 22 mai, se tiendront à la maison de la poésie les États Généraux du livre. Trois tables rondes seront proposées pour aborder les questions qui actuellement sont au coeur des problématiques pour les auteurs. 

 

Réforme fiscale et sociale : les auteurs ignorés ?

> Un bouleversement de notre régime fiscal et social se prépare sans que les auteurs et leurs représentants soient consultés.N’acceptons pas d’être laissés pour compte !

 

Urgence 2019 : l’année de tous les dangers ?

> L’impact de la réforme risque d’être dramatique pour le revenu des auteurs dès 2019, trop de questions restent aujourd’hui sans réponses. L’incertitude devient la certitude du pire !

 

Et demain : un véritable régime social pour les auteurs ?

> Les auteurs ne sont pas des actifs comme les autres : reconnaissons leurs spécificités !

 

Pour assister aux rencontres, il faut s’adresser à cpe.auteurs@gmail.com

 

 

 

Une bande dessinée explique
ce qu'est le métier d'auteur – parce que c'est un métier

 

 

Dans le même temps, une nouvelle campagne de sensibilisation à destination du public démarre : après la bande dessinée que Samantha Bailly et Miya ont réalisée – le tome 2 du strip doit arriver sous peu – une nouvelle campagne à l’inéluctable viralité se profile.

 

Des auteurs, réunis pour soutenir le mouvement #AuteursEnColère, se sont changés en créatures de combat. Une évolution qui ne manquera pas de rappeler les grandes heures de Pokemon. Avec un message simple 

 

On aime les auteurs morts, mais il ne faut pas oublier qu'il existe des auteurs vivants. À l'heure où le statut social des auteurs et autrices est mis en danger par une réforme sociale pour laquelle ils n'ont pas été consultés, nous devons nous mobiliser, écrivains comme lecteurs.

Dans la lignée de #payetonauteur, des auteurs se réunissent actuellement pour organiser le combat. En soutien, voici des cartes Pokécrivains des auteurs qui participent au mouvement.



Alors ? Facile : « Attrapez-les tous, partagez-les tous, soutenez-les tous. » Les cartes viennent de po(p)esie, page animée par un enseignant de littérature faisant découvrir les classiques littéraires à ses élèves via la pop culture et les jeux vidéo.

 

<

>

 




Commentaires

Franchement, en tant qu'auteur, j'ai presque honte de voir à quel point nos revendications sont timides, caricaturales, immatures, frileuses et prêtant la flanc à la rigolade.

Réveil : L'édition est un monde de brutes policé, une guerre économique sans pitié avec des monopoles bien campés. Si on veut faire entendre notre voix et être invités à la table des négociations, il faut faire valoir nos arguments et montrer les dents : Ok, si vous ne nous versez pas 20

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.