Les auteurs de bande dessinée en lutte pour leur retraite

Antoine Oury - 04.10.2014

Edition - Société - auteurs dessinateurs BD - SNAC RAAP - régime retraite


Le SNAC BD, section du Syndicat National des Auteurs et des Compositeurs réservée aux auteurs de bande dessinée, communique largement sur la réforme du régime retraite des auteurs. Le taux de cotisation du régime de retraite complémentaire des auteurs (RAPP) sera revu à la hausse dès le 1er janvier 2016, ce que dénonce la profession. Les auteurs sont appelés à agir lors du Festival Quai des Bulles de Saint-Malo, le 11 octobre prochain.

 


Quai_des_Bulles_2013_photo02

Bientôt, à Quai des Bulles (Marie Moinard, CC BY-NC-ND 2.0)

 

 

Le précédent ministère de la Culture avait assuré qu'une concertation et des ajustements seraient possibles auprès du conseil d'administration du RAAP, au sein de l'IRCEC, Institution de retraite complémentaire de l'enseignement et de la création. « Avant tout, il vous faut donc d'urgence prendre contact avec le conseil d'administration du RAAP pour lui indiquer les difficultés posées par cette refonte des modalités de cotisations du régime complémentaire » expliquait en juin dernier Aurélie Filippetti, alors ministre de la Culture.

 

Une première réunion, dans le cadre de cette concertation, a eu lieu le 23 septembre dernier, réunissant le Conseil Permanent des Écrivains et le conseil d'administration du RAAP. « Nous nous réjouissons que le dialogue soit enfin entamé. Cette première concertation, ardue et longue, si elle n'a pas réglé tous les problèmes, s'est achevée par l'engagement de se revoir le 16 octobre, afin de discuter des pistes proposées par les représentants d'auteurs », détaille le SNAC BD sur son blog.

 

Le Conseil Permanent des Écrivains souhaite que la réforme prévue ne dépasse pas les 4 % d'augmentation, et que d'autres financeurs, comme des sociétés de gestion collective ou des diffuseurs, participent à la collecte des complémentaires retraite. 

 

Pour donner à leurs revendications une présence publique accrue, le Syndicat propose une action collective de forte ampleur au festival Quai des Bulles, le 11 octobre prochain. La défense des acquis sociaux des auteurs est difficile, car qui remarquerait un auteur en grève ? Sauf dans le cas d'une séance de dédicace, comme cela sera le cas à Quai des Bulles. 

Une rencontre SNAC aura lieu avec le délégué général et plusieurs membres du comité de pilotage du groupement BD au festival Quai des Bulles le samedi 11 Octobre à 17h30, Amphithéâtre de la salle Maupertuis, au Palais du Grand Large. (voir le billet sur SNAC BD)

Les auteurs présents sur place sont donc invités à débrayer pour se joindre aux discussions : « Ce débrayage ne va pas être simple, et certains vont sans doute se retrouver face à la pression de leur éditeur, du libraire du stand ou du public. Même pour une simple petite heure d'absence, il va falloir du courage, nous le savons », souligne le SNAC BD. Un tract a également été créé pour sensibiliser le grand public, mais aussi les auteurs, à la mobilisation.