Les auteurs ont démontré "que l'Académie Balzac était faite pour eux"

Nicolas Gary - 21.03.2014

Edition - Société - Académie Balzac - réseau social d'auteurs - polémiques


Comme chaque semaine, ActuaLitté vous propose de découvrir ce qui s'est passé au sein de l'Académie Balzac. Et pour commencer, pourquoi ne pas redécouvrir le passage sur l'antenne de Europe1 ? David Abiker et Guy Birenbaum ont convie l'Académie à se présenter, et le moins que l'on puisse dire, c'est que les animateurs étaient particulièrement enthousiastes. Un délice.

 

 

 

 

Sur le site, les chiffres continuent de grimper : on dénombre 446 inscrits, avec 178 profils complétés. 327 extraits de livres mis en ligne dans le salon de lecture et l'on a enregistré sur la semaine 65.000 visiteurs. Et bien entendu, quelques candidats se sont d'ores et déjà fait remarquer dans les médias, et pour leurs activités. 

 

Citons par exemple, Olivier Deblache qui fait partie d'un groupe d'écriture à quatre ; le collectif « Octographe », Jacques Blaquière qui est à la tête d'un groupe coopératif viti-vinicole, ou encore Enzo Costa est auteur/scénariste. Claudine Chollet, quant à elle, est soutenue par Radio Active. 

 

Bien entendu, la star du moment, celle qui monte très très fort, c'est Perrine Huon, qui était présente sur l'antenne de « Des clics et des claques sur Europe 1 ». En extrême urgence, son ouvrage a été réédité aux Editions du Net. « Avec plus de 3 000 votes sur son profil, Perrine fait des vidéos qui séduisent les internautes. Et elle reste très fair-play : elle appelle aux votes pour 2 autres candidates, Anne-Florence Lièvremont (Gallimard) et Laly Chame (Editions Thot) », explique l'Académie.

 

L'académie ne manquera pas non plus le rendez-vous du salon du livre de Paris. Une équipe de JRI sera présente pour interviewer les visiteurs, professionnels et membres du jury. Et les entretiens qui s'en suivront seront bien entendu diffusés à grande échelle.

 

Enfin, notons que la semaine prochaine, toute l'équipe de l'Académie Balzac se rendra au Festival international de télévision sur internet à La Rochelle. Eh oui, une émission de trente minutes sera diffusée chaque jour...

 

Henri Mojon, à l'origine du projet Académie Balzac, savoure cette effervescence : « J'ai toujours dit que ce sont les auteurs qui feront le succès de l'académie Balzac, sur les réseaux sociaux grâce à notre site, mais aussi dans la vie réelle. C'est pour cela que l'Académie Balzac est populaire. » Et que des radios, ou des médias décident de soutenir une candidature ne l'étonne pas. « Dans la presse professionnelle, on nous avait prédit qu'il serait difficile d'atteindre les 20 candidats. Je pense que la démonstration est faite. »

 

Dans le même temps, il est intéressant de voir que les forums du site Altramenta s'agitent. Décriée dans un premier temps, l'Académie semble même recruter dans les rangs des auteurs qui alimentent les discussions.

 

 « En ce jour d'ouverture du Salon du livre, de nombreux journaux consacrent des articles à l'édition qui est en pleine évolution. Évidemment, tous soulignent la crise des éditeurs et des libraires, mais pas un mot sur les effets de la crise sur les auteurs et tout particulièrement les nouveaux auteurs. L'Académie Balzac et la Journée du Manuscrit sont faites pour eux : ils l'ont compris et ils en ont fait un succès », conclut Henri Mojon.