Un écrivain récolte des dons pour les réfugiés syriens

Julie Torterolo - 04.09.2015

Edition - International - Patrick Ness - Réfugiés syriens - Don


Hier, la photo d’Aylan Kurdi, jeune syrien de 3 ans, dont le corps a échoué sur une plage de Turquie, a fait le tour des écrans. La toile s’est affolée, indignée, et attristée à raison, mais toujours assise devant son moniteur ? Déplorant cette inertie, l'auteur britannique, Patrick Ness, a lancé une collecte de fond sur une plateforme de financement participative. En à peine deux jours, près de 200 000 livres ont été récoltés pour aider les réfugiés syriens.

 

 

Ce jeudi, Patrick Ness - auteur notamment de Le Chaos en marche ou Quelques minutes après minuit - lançait une cagnotte sur la plateforme virgin money giving. L'auteur expliquait vouloir envoyer au minimum 10 000 £ à Save the Children, ONG  basée à Londres qui défend les droits de l'enfant dans le monde. L'association s'intéresse alors de près au sort des enfants syriens. En quelques heures, et maintenant jours, la cagnotte a explosé à 200 000 £. 

 

« Twitter est étonnant pour la communication et la sensibilisation qu'il permet, afin d'amener les gens à parler de différentes choses, mais souvent ils ne savent pas bien comment dépasser ce seuil », explique l'auteur à The Bookseller. « Je sens que je dois faire quelque chose. Si nous pouvons tous donner de l'argent, c'est déjà ça, même une petite somme… », continue-t-il. 

 

Et l'auteur n'est pas du genre à parler dans le vide : il a rajouté 10 000 £ de sa poche à la cagnotte. Mais c'est véritablement grâce à nombreux dons de la communauté littéraire jeunes adultes que la somme s'est envolée. John Green et Derek Landy avaient montré leur intérêt, peu de temps après la création de la page, en promettant d'ajouter 10 000 £ chacun. Le frère de Green, le vlogger Hank Green, ainsi que deux personnes qui connaissaient l'écrivain, se sont également engagés pour 10 000 £. 

 

C'était sans compter, un groupe d'auteurs américains de livres jeunes adultes - comprenant notamment Rainbow Rowell, Gayle Foreman, Tahereh Mafi, Brendan Reichs, ou encore Ransom Riggs - qui ont promis de réunir tous ensemble 10 000 £.

 

D'une côte à l'autre, c'est la même histoire. D'autres écrivains de littérature jeunes adultes (avec notamment Melissa de la Cruz, Sabaa Tahir ou encore Leigh Bardugo), mais de la côte Ouest des États-Unis cette fois-ci, ont suivi le pas, et se sont engagés à donner la même somme que leurs compères.

 

« Je suis étonné de la façon dont les gens ont réagi. Je pense que, par pur hasard, j'ai exprimé ma frustration au bon moment (sur Twitter). Et les auteurs américains de livre pour jeunes adultes m'ont pris au pied de la lettre et ont donné et ont cajolé et ont même offert des contreparties. C'est formidable », a expliqué Ness à The Bookseller.  Depuis deux jours, l'auteur commente pas à pas, dans une euphorie totale, la progression des dons sur Twitter.

 

À peine le temps d'écrire l'article, que la cagnotte s'élève désormais à 244 000 £.