Les auteurs seront mieux payés dans les manifestations littéraires

Nicolas Gary - 07.06.2019

Edition - Economie - tarifs Charte - rémunération auteurs - CNL Sofia


Grande révolution dans la rémunération des auteurs, la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, avec la SGDL, annonce une revalorisation des tarifs d’intervention. Dans le cadre des manifestations littéraires et des journées de rencontres, les sommes sont réévaluées de 3,45 %, apprend ActuaLitté.

Inauguration de Lire en short, manifestation jeunesse
ActuaLitté, CC BY SA 2.0 (photo d'illustration)
 

Cette augmentation, réalisée en concertation avec la SOFIA et le Centre national du livre, est motivée, nous explique-t-on, par « la dégradation de la rémunération ces derniers temps ». Et notamment dans le cas des ex-assujettis.

« En 2017, un auteur sous le seuil d’affiliation était rémunéré 375 euros net. En 2019, c’est 352 euros nets !, alors que le coût de la vie augmente », se désole Guillaume Nail, président de la Charte. 

« Ce n’était plus tenable. D’année en année, les revenus des auteurs et des autrices se dégradent. En ces temps d’extrême incertitude et inquiétude, il nous a semblé essentiel de leur rappeler que nous sommes à leurs côtés. À cet égard, la Charte se réjouit de la décision de la Sofia et du CNL, qui est un geste fort et clair en direction des auteurs et des autrices. » 

Dans les faits, il s’agit d’une nouvelle d’importance, agissant « comme un signal de soutien fort aux auteurs et aux autrices en cette période de grand désarroi ».

Par conséquent, le tarif minimum de rémunération des auteurs dans les manifestations littéraires devrait ainsi être revalorisé de 3,45 % à compter du 1er janvier 2020.
Les recommandations tarifaires pour 2020 sont : 
• 369,37 € net (445,98 € brut) la journée et 222,83 € net (269,05 € brut) la demi-journée. 
Les recommandations tarifaires 2020 des signatures sont : 
• 183,82 € net (221,94 € brut) la journée et 110,97 € net (134 € brut) la demi-journée.


Le communiqué de presse officiel est reproduit ci-dessous : 

Les auteurs, qui connaissent une baisse constante de leurs revenus depuis 30 ans1, ont subi de plein fouet, depuis 2015, les effets de différentes réformes qui sont venues accentuer la dégradation de leur pouvoir d’achat : réforme du régime de retraite complémentaire ; précompte d’une cotisation retraite de base de 6,90 % auprès de l’ensemble des auteurs ; hausse de la CSG compensée sans aucun gain de pouvoir d’achat, contrairement aux salariés... Sans préjuger des conséquences pour les auteurs de la future réforme des retraites. 

Dans ce contexte, la Société des Gens de Lettres (SGDL) et la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse ont proposé, début 2019, au Président du Centre national du Livre (CNL) et au Président de la Société française des intérêts des auteurs de l’écrit (SOFIA) de revaloriser le tarif minimum de rémunération des auteurs dans les manifestations littéraires reconnu et appliqué par ces deux organismes. 

Le CNL et la SOFIA, en effet, conditionnent depuis 2016 l’allocation de leurs subventions aux organisateurs de manifestations littéraires au respect d’un tarif de rémunération minimum des auteurs pour leurs interventions publiques défini chaque année par la Charte. 

À l’issue d’une concertation organisée au premier trimestre 2019 par la Charte et la SGDL, le CNL et la SOFIA ont accepté d’une part le principe d’une revalorisation de ces tarifs afin d’atténuer partiellement les effets défavorables des récentes réformes sociales sur la rémunération des auteurs, et d’autre part d’appliquer l’augmentation sur le montant net de ces rémunérations afin de pérenniser le revenu des auteurs et des autrices en cas d’évolution des contributions sociales. 

À l’occasion de son Assemblée générale annuelle, le 3 juin 2019, la Charte a ainsi adopté de nouveaux tarifs de rémunération à la journée et à la demi-journée. 

Après adoption de cette mesure par les conseils d’administration respectifs du CNL et de la SOFIA, le tarif minimum de rémunération des auteurs dans les manifestations littéraires devrait ainsi être revalorisé de 3,45 % à compter du 1er janvier 2020. 

La SGDL et la Charte se félicitent de l’attention ainsi portée par le CNL et la SOFIA à l’évolution inquiétante de la situation économique des auteurs du livre. 

Les tarifs de la Charte, repris depuis par les autres associations d’auteurs et d’autrices, ainsi que par le CNL et la SOFIA pour les manifestations littéraires que ces organismes subventionnent, garantissent la rémunération des auteurs et autrices pour leurs interventions en rencontre scolaire, animation, etc. Réévalués chaque année, ces tarifs sont un repère en matière de rémunération des auteurs et autrices pour leurs interventions.  

Les recommandations tarifaires pour 2020 sont à consulter ici.


Commentaires
Super nouvelle ! Mais ça pose une question : va-t-on vers une "dérive" salariale à la découpe du statut de l'auteur avec des rémunérations et des cotisations "à la pige", "à la découpe" ce qui rajouterait à la précarisation du statut, au détriment du droit d'auteur qui lui, se verrait "enterré", "passé sous silence" ? L'une des mesures fortes des négos serait, à mon humble avis, parallèlement à cette très bonne nouvelle, qu'on démystifie tant aux yeux de l'auteur qu'à ceux de l'éditeur la notion de négociation "des" contrats, car le problème essentiel à mon avis est d'ordre psychologique : comment décomplexer la notion taboue de négociation "des" contrats entre les parties...
Je rédige un mémoire de recherche sur la profession d'écrivain en France, et j'aurais souhaité avoir quelques précisions ! Cette rémunération au titre des manifestations publiques de l'auteur est-elle obligatoire ?

J'ai lu dans un rapport de 2014 rédigé par une agence régionale (MOTif) que seulement 21 manifestations sur les 68 interrogées ont rémunéré les auteurs. De fait, je ne comprends pas si la réévaluation dont il est question dans cet article, induit ou non une obligation pour les manifestations de rémunérer les auteurs (ou si cela reste seulement des rémunérations de référence, "conseillées") ?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.