Les ayants droit censurent les polices d'écriture de Gainsbourg, Cobain ou Bowie

Laure Besnier - 12.04.2018

Edition - Société - Ayants droit propriété intellectuelle - Ecriture Manuscrite Musique - Polices caractères écriture


Hier nous avions la joie de vous parler d’un site épatant, Songwriters Fonts, né du projet de deux français, Nicolas Damiens et Julien Sens. Il était possible d’y télécharger des polices de caractères créées à partir de l’écriture manuscrite des légendes musicales que sont Kurt Cobain, David Bowie, John Lennon ou encore Serge Gainsbourg. Et tout cela pour usage personnel – et non pas commercial. Ce qui n’a pas empêché les ayants droit de faire impérieusement valoir leurs prérogatives, et de provoquer la fermeture du site. 

 

Capture d'écran, songwritersfonts.com



Pourtant, encore une fois, les polices d’écritures créées par les deux hommes étaient destinées à un « usage personnel ».

Mais, peu importe, les deux hommes n’ayant pas obtenu l’autorisation de se servir des notes personnelles, lettres, cartes postales et listes manuscrites sur lesquelles se basait la conception de leurs polices, les ayants droit de la propriété intellectuelle des artistes n’ont apparemment pas réussi à fermer les yeux, et ont fait fermer le site. Ainsi du texte que Nicolas Damiens et Julien Sens affichent sur leur ancienne page :

 

Bonjour, Au revoir.
 

Nous avons lancé le projet SongwritersFonts, une série de polices de caractères crée à partir d’écritures manuscrites de compositeurs célèbres, en tant que projet de conception. L’unique objectif de cette initiative était d’inspirer les musiciens et la prochaine génération de compositeurs à mettre en route leur imagination. Mais, le succès inattendu de ce projet est allé un peu trop loin… Nous avons été contactés par les ayants droit, et nous sommes tristes d’annoncer que nous devons fermer ce site web pour des raisons légales. Nous sommes désolés de devoir vous dire au revoir. 
 

J&N


Un bel exemple d'absurdité, avec des ayants droit qui, même s’ils ne sont pas menacés par l’emploi commercial de l’oeuvre qu’ils protègent, poussent l’étendue de leurs pleins-pouvoirs dans un espace créatif personnel et inspirant. 
 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.