Les best-sellers d'ebooks ajoutés au classement du New York Times

Clément Solym - 12.11.2010

Edition - Economie - best - sellers - ebooks


Pour tenir compte du marché et de son évolution, les indicateurs de ventes se mettent à jour. Ainsi, la célèbre liste de best-sellers du New York Times va ajouter, aux ventes papier, les résultats des meilleures ventes d'ebooks, en catégorie fiction et essai.

Cette nouveauté ne sera mise en place qu'à partir de l'an prochain, alors que d'autres magazines américains, comme USA Today, ont déjà intégré ces ventes. Mais le NYT, c'est tout de même un sacré prestige.


« La croissance dynamique de l'édition numérique a créé le besoin d'une source impartiale et fiable suivant et rapportant les meilleures ventes de livres numériques à travers le pays », explique Janet Elder, rédacteur en chef du magazine. « Le Times est une marque de confiance dans l'industrie du livre et pour les consommateurs. Comme avec tous les classements du Times, ces listes supplémentaires profiteront de sources croisées et vérifiées et nous suivrons ainsi les tendances de l'industrie. »

Alors que les ventes numériques chez Hachette représentaient 9 % au cours du 3e trimestre, l'IDPF a dévoilé des chiffres encore en progression, avec 119,7 millions $ de ventes d'ebooks pour cette période. (notre actualitté)

Pour alimenter ses données, le NYT va puiser chez plusieurs fournisseurs de livres numériques, avec la collaboration de RoyaltyShare. Il est clair que les livres numériques vont prendre une part de plus en plus importante des ventes totales, ajoute Janet Elder, et son journal souhaite « être en mesure de dire à ses lecteurs les titres qui se vendent et comment elles s'articulent avec les ventes d'imprimés ».

Une optique qu'Amazon connaît bien, puisque selon ses chiffres jamais dévoilés, les ventes d'ebooks ont dépassé celles de hardcover, et le cybermarchand s'attend à ce que les ventes dépassent celles des poches d'ici la fin 2011.