Les bibliobus des années 1930 : des bibliothécaires à cheval

Camille Cado - 14.02.2019

Edition - Bibliothèques - bibliothécaire cheval - Etats-Unis bibliothèques mobiles - Pack Horse Library WPA


Le projet Pack Horse Library est un programme de la Work Projects Administration (WPA) qui a permis à des bibliothécaires à cheval de distribuer des livres aux habitants des régions reculées des Appalaches (située dans l'Est de l'Amérique du Nord) entre 1935 et 1943. Le projet a employé environ 200 personnes — dont une grande majorité de femmes — et a fourni près de 100.000 habitants en livres.

Crédit : Bibliothèque et Archives du Kentucky 

 
Elles étaient connues comme les « book women » (femmes aux livres). Elles sellaient leur cheval généralement à l'aube, leurs sacoches chargées de livres, prêtes à se frayer un chemin à travers les collines enneigées et les ruisseaux boueux avec un objectif simple : distribuer des livres aux communautés des montagnes isolées du Kentucky. 

L’initiative « Pack Horse Library » faisait partie du programme Works Progress Administration (WPA) du président Franklin Roosevelt, créé pour aider les États-Unis à sortir de la Grande Dépression. Pendant cette période, la nourriture, l'éducation et les opportunités économiques se faisaient encore plus rares pour les Appalaches. En 1933, le chômage avait atteint 40 % dans la région. 
 
Dans les années 1930, très peu d'habitants de ces communautés isolées avaient accès à la littérature. On y estimait le taux d'illettrisme à environ 31 %. Les bibliothèques à cheval itinérantes n'étaient pas nouvelles dans le Kentucky, mais cette initiative était l’occasion de stimuler à la fois l'alphabétisation et l'emploi (l'un favorisant l'autre). 

Les habitants étaient très réceptifs et voulaient apprendre, note l'historien Donald C. Boyd. Le charbon et les chemins de fer, en passe d'industrialiser l'est du Kentucky, occupaient une place prépondérante dans l'esprit de nombreux Appalaches qui étaient prêts à prendre part à la prospérité espérée qui en découlerait. « Les travailleurs ont perçu les changements économiques soudains comme une menace pour leur survie et l'alphabétisation comme un moyen d'échapper à un piège économique pervers » écrit Boyd. 
 
En 1936, les bibliothécaires à cheval desservaient 50 000 familles et, en 1937, 155 écoles publiques. Les enfants ont adoré le programme. Beaucoup d'écoles de montagne n'avaient pas de bibliothèque, la plupart des étudiants n'avaient jamais emprunté un livre avant l'opération. 
 

Une mobilisation nationale 


La WPA ne prenait en charge que les salaires de ses bibliothécaires. Les livres provenaient tous de donations et nécessitaient donc l'aide de la population à l'échelle nationale. De nombreuses écoles ont contribué à cet effort en faisant des dons de livres, mais aussi de journaux et de magazines. Par exemple, en décembre 1940, un avis paru dans le journal Mountain Eagle signalait que la bibliothèque du comté de Letcher « avait besoin de dons de livres et de magazines, quel que soit leur état ».

Bientôt, la nouvelle de la campagne s'était répandue et les livres venaient de la moitié des États du pays. Un Kentuckien installé en Californie a ainsi envoyé pas moins de 500 livres...

Certaines familles ont d'abord résisté aux bibliothécaires, craignant que des étrangers ne viennent avec des documents inconnus. Pour gagner leur confiance, les femmes lisaient des passages de la Bible à voix haute. L’idée que les bibliothécaires pourraient offrir un accès à la Bible éclairait ainsi de manière positive leurs autres documents.

Dans la plupart des cas, les bibliothécaires à cheval étaient donc recrutés localement — selon Boyd, « il fallait que ce soit un visage familier, les montagnards étaient méfiants ».

La bibliothèque Pack Horse a pris fin en 1943 après que Franklin Roosevelt eut ordonné la fin du WPA. Le nouvel effort de guerre remettait les gens au travail. Cela a marqué la fin des livres distribués à cheval dans le Kentucky, mais en 1946, des bibliobus motorisés prenaient déjà le relais. 
 
Une fois de plus, les livres ont parcouru les montagnes et, selon the Institute of Museum and Library Services, les bibliothèques publiques du Kentucky comptaient 75 bibliobus en 2014, le nombre le plus élevé du pays.

<

>


Les photos de ces bibliothécaires à cheval sont à retrouver à cette adresse

Via Smithsonian Magazine


Commentaires
Passionnant. Episode peu connu ! Merci.
Tres intéresant

Merci
♡♡♡

Je découvre ce pan de la bibliophilie ♡
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.