medias

Les Bibliothèques à l'Angleterre : mayday, Mayday, MAYDAY !

Clément Solym - 20.10.2010

Edition - Bibliothèques - bibliothèques - angleterre - fermeture


Fini de rire, la situation est passée de doucement grave, à méchamment sérieuse pour les bibliothèques anglaises. Les autorités locales pourraient faire fermer 1000 boutiques sur le territoire d'outre-Manche...

L'initiative de protestation et d'invitation à la mobilisation générale est sans précédent : puisqu'au XXe siècle, il faut plus que jamais rappeler la valeur indispensable des bibliothèques, alors la profession se mobilise massivement.

Que l'on s'accroche, les partenaires sont nombreux : The Society of Authors, The Royal Society of Literature, the Publishers Association, the Booksellers Association, Campaign for the Book, The Chartered Institute of Library and Information Professionals (CILIP) and the Society of Chief Librarians (SCL). Un inventaire à la Prévert, auquel le Guardian ajoute d'autres encore, pour montrer à quel point la mobilisation est à la hauteur du danger.

Mais quel est-il ? Tout simplement celui des coupures budgétaires qui menacent de fermeture des établissements. « Même ceux qui ne les utilisent régulièrement se préoccupent de ce qui leur arrive parce qu'ils reconnaissent leur utilité. Qu'elles sont là pour assurer que tout un chacun puisse accéder à la culture, la scolarité, aux livres et aux informations dont ils ont besoin pour leurs aider à rendre leurs vies meilleures et réussies », lance une lettre ouverte signée par l'ensemble des organisations.

Outils servant à diminuer la fracture numérique, à améliorer l'alphabétisation, l'éducation, la qualité de vie, depuis l'enfance à la vieillesse, les bibliothèques sont un centre névralgique de la vie sociale et un espace citoyen par essence assurent-ils, dans un manifeste de sauvegarde.

Que la situation devienne économique tendue dans le pays, c'est une chose, mais 40 % de la population anglaise utilise les bibliothèques publiques, explique Roy Clarke, directeur du Museums, Libraries and Archives Council. Par conséquent, des millions de personnes comptent sur ces ouvertures et leurs services pour profiter de leurs rayonnages. Et d'internet, entre autres.

Et d'ajouter : « Malheureusement, ce que nous avons vu ces derniers mois, ce sont des conseils de la ville qui réduisent les horaires d'ouverture, coupent les budgets pour acheter des livres, ce qui indiquent qu'ils souhaitent fermer les petites bibliothèques. » À ce rythme-là, fermeture de 1000 établissements dans les trois prochaines années est assurée...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.