Les bibliothèques anglaises obtiennent un sursis

Clément Solym - 17.02.2011

Edition - Bibliothèques - bibliothèque - angleterre - sursis


Il semblerait que les manifestations outre-Manche aient enfin eu un impact sur la décision du conseil du Northamptonshire de fermer quatre bibliothèques et de reconsidérer les budgets des autres. Le Comté a assigné les bibliothèques d’Irchester, Wollaston, Finedon et Danesholme à fermer leurs portes, permettant ainsi l’économie de 68 millions de livres.

Mais dans un nouveau rapport publié aujourd’hui, le Conseil a offert un sursis à ces bibliothèques. Un certain nombre d’autres conseils ont montré des signes de faiblesse quant à la fermeture des établissements face à la vague de protestation publique. Le conseil de Surrey réexamine actuellement sa décision d’avoir recours à 11 volontaires en remplacement d’un service mobile.

Celui du Gloucestershire a réinvesti 500 000 livres dans son budget aux bibliothèques, avec des propositions qui empêcheraient la fermeture de celle de Cinderford. Le Conseil de l’Oxfordshire a promis, selon l’Oxford Mail, plus de fonds pour les bibliothèques après avoir reçu une manne gouvernementale de 640 000 livres cela dit, le plan concernant les volontaires est toujours d’actualité.

La bibliothèque Goodmayes, dans l’est de Londres, a été sauvée grâce aux manifestants. Et les Conseils de Sheffield et Kirklees ont rejoint les 30 autres dans leur décision de ne pas fermer les bibliothèques malgré les restrictions budgétaires.

Cependant, les perspectives restent très sombres pour beaucoup de bibliothèques. Près de 500 sont menacées de fermeture. Une grande manifestation a eu lieu à Croydon dimanche dernier ; à Suffolk et sur l’île de Weight, les manifestants ont bombardé le conseil de cartes de Saint Valentin, en symbole de leur amour…

Les auteurs qui se sont depuis ralliés à la cause continuent de faire pression sur les divers conseils, notamment Philip Pullman et Sarah Waters qui ont rajouté leurs noms à une lettre ouverte adressée au gouvernement britannique, exigeant un moratoire sur les fermetures.

(via The )