Les bibliothèques chinoises passent au numérique

Clément Solym - 01.06.2011

Edition - Bibliothèques - chine - bibliothèque - numérique


La Chine a décidé de passer à la vitesse supérieure pour la numérisation des contenus de ses différentes bibliothèques. Un important projet vient d’être révélé en ce sens. Il verra, durant les cinq années à venir, la constitution d’un réseau de bibliothèques numériques.

L’ensemble des centres possédant des ressources documentaires seront reliés afin de proposer au public un maximum d’ouvrages sur une même plateforme.


En 2005 apparut la Bibliothèque nationale numérique chinoise, après une dizaine d'années de recherches. Quatre ans plus tard, son catalogue contenait vingt-sept millions d'articles. Les documents ciblés avaient pour thèmes principaux les informations culturelles et scientifiques. À l'automne 2010, ses ressources numériques représentaient 460 térabytes, dont 76% sont actuellement ouverts à tout le territoire.

En parallèle, à partir de février 2010, deux-mille-neuf-cents bibliothèques numériques ont été créées.

Avec pour tête la bibliothèque nationale numérique de Chine, les différents établissements locaux seront mis en réseau précisent les ministères de la Culture et des Finances. Cette plateforme numérique sera accessible aussi bien de chez soi que sur son téléphone portable ou bien encore depuis une tablette numérique.

Les ministères assurent qu'un réseau va donc relier les bibliothèques numériques locales sur une seule plate-forme ; le nœud serait la Bibliothèque nationale numérique de Chine. Le site rendrait de multiples écrits et documents multimédia accessibles sur la Toile et les appareils mobiles.

Grâce à la mise en place de ce projet, la Chine va rapidement prendre une place d’importance dans l’ouverture au public des vastes collections renfermées par les bibliothèques de par le monde. Voilà un projet dont il faudra suivre les évolutions afin d’apprécier dans quelle mesure cette plateforme sera aussi pensée pour un visiteur étranger.

Pour Zhou Heping, directeur de la Bibliothèque nationale de Chine, il faudrait planifier la réalisation de l'opération, définir le budget et les besoins en formation du personnel. Il a ajouté que la construction d'outils interactifs serait utile pour favoriser le partage des informations et faire connaître le site.