Les bibliothèques en milieu carcéral : appel au secours de l'ABF

Clément Solym - 17.04.2012

Edition - Société - prison - bibliothèques - accès


L'Association des Bibliothécaires de France, l'ABF, vient de diffuser une intéressante étude de Philippe Pineau, responsable du groupe de travail réfléchissant sur la présence de bibliothèques dans des prisons. 

 

« Les bibliothèques des établissements pénitentiaires en France manquent cruellement de réalité. Espaces insuffisants, accès compliqués, circulations difficiles, collections pas toujours actualisées, budgets restreints, personnels professionnels en très petit nombre, les bibliothèques de prison n'offrent pas aux personnes placées sous main de justice les services que celles-ci sont en droit d'attendre des pouvoirs publics. »



 

L'Association se penche en effet sur la question des bibliothèques en milieu carcéral et insiste sur un fait simple : « Chaque personne ayant un droit fondamental d'accès à la culture et à bénéficier des bienfaits du progrès scientifique, il est nécessaire et légitime que les pouvoirs publics assurent réellement la satisfaction de ce droit. Ce qui signifie que la diversité des situations ne doit pas être caution de discriminations et que l'égalité doit être la valeur de référence dans le regard porté sur l'organisation de la lecture publique comme enjeu d'éducation, de culture et de réinsertion sociale. »

 

Et si les constats établis dans les milieux carcéraux ne sont pas très brillants, l'ABF établit quelques propositions pour rendre l'accès plus simple et immédiat.

 

La bibliothèque doit avoir sa place dans les bâtiments pénitentiaires

 

Des lieux :


une bibliothèque centrale de 100 m² minimum avec le bureau du bibliothécaire professionnel équipé d'outils informatiques, une salle d'actualité, un espace de formation multimédia, une aire d'exposition et d'accueil des animations ;

des bibliothèques d'au moins 50 m² dans les quartiers (hommes / femmes ; maisons d'arrêt / centres de détention ; lieux de régimes différenciés) ;

des points lecture dans les petits quartiers créés par l'Administration pénitentiaire (comme le quartier arrivants…).

… avec un équipement adapté : des fenêtres, du mobilier facilement modulable, des éclairages d'ambiance, des chauffeuses parmi les bacs à BD susciteront la détente ;

… localisés à proximité des salles de classe, de formation, d'activités sociales, d'espaces culturels.

Le Ministère de la Justice et des Libertés par l'entremise de l'Agence publique pour l'immobilier de la justice (APIJ) a la responsabilité de garantir la prise en compte de ces besoins lors des constructions et aménagements de bâtiments pénitentiaires.

 

Les personnels

  • Les détenus bibliothécaires :
    Ils participent du service public de lecture sous la responsabilité technique des bibliothécaires professionnels qui concourent à leur formation et organisent le suivi de leur travail.
  • Les bénévoles :
    Ils seront formés afin de constituer un renfort  auprès des bibliothécaires professionnels.
  • Les professionnels :
    L'existence d'un poste entier par établissement pénitentiaire est nécessaire, et 1 poste pour 500 détenus selon les recommandations de l'IFLA (International Federation of Library Associations and Institutions).


L'implication des collectivités territoriales

Les collectivités territoriales et leurs bibliothèques sont des partenaires essentiels pour le conseil, l'accompagnement de projet, le prêt de livres et autres supports, l'organisation d'animations impliquant la participation active de détenus, la formation des détenus bibliothécaires.


La charte d'acquisition des documents

Avec le concours des collectivités territoriales partenaires, les bibliothèques d'établissements pénitentiaires doivent pouvoir proposer aux détenus un choix d'ouvrages et de documents diversifié correspondant à leurs besoins de loisir, de culture et d'information.  Les détenus doivent pouvoir dans les locaux où exerce un bibliothécaire professionnel accéder aux ressources d'information du monde actuel sous forme numérique. Une charte d'acquisition précisera ces choix.

  

Pour des bibliothèques de qualité dans les prisons françaises

 

 

On peut retrouver la présentation simplifiée à cette adresse.