Les bibliothèques ont toute la confiance des Américains – et leur affection

Cécile Mazin - 12.09.2016

Edition - Bibliothèques - bibliothèques Américains confiance - prêt livres bibliothèque - étude usages établissements


ÉTUDE - L’Amérique aime ses bibliothèques. Pour 77 % de la population, ces établissements sont essentiels pour la communauté. Et leur disparition aurait des conséquences majeures sur les usagers et leurs pratiques. 

 

Library

Beglen, CC BY 2.0

 

 

Dans le cadre d’une étude de Pew, on apprend que 66 % des Américains estiment qu’être privé de bibliothèque serait tragique. Plus de 1600 personnes de 16 ans et plus ont été interrogées dans le cadre de l’enquête, avec des résultats très intéressants. Ainsi, 80 % des répondants soulignent que les bibs devraient à l’avenir enseigner aux gens comment se servir des ordinateurs et smartphones.

 

Dans l’ensemble, 53 % des Américains se sont rendus dans l’un des lieux de prêt au cours de l’année passée. Que ce soit une visite physique, sur le site internet ou via une application mobile par ailleurs. Cette comptabilisation répond, depuis l’autre côté de l’Atlantique, aux préoccupations de la directrice de la Bibliothèque nationale de France. Laurence Engel, sur la fréquentation, soulignait qu’il fallait ajouter le trafic web, « une fréquentation dématérialisée », à celui de la présence physique. Et ce, pour avoir une plus juste idée de l’utilisation des lieux

 

 

Mais revenons aux États-Unis : 48 % des adultes ont fréquenté un établissement de prêt au cours des 12 derniers mois, contre 44 % en 2015. En revanche le trafic sur les sites internet a chuté puisque l’on passe de 31 % des adultes passés sur un portail de bib en 2015, à 27 % en 2016.

 

L’importance des bibliothèques ne serait donc plus à démontrer, toujours avec une approche numérique qui se conforte. En effet, 24 % des répondants estiment que l’on devrait bouger les ouvrages, pour faire plus de place aux espaces de connexion. 31 % refusent cette idée... 

 

Le livre reste d’ailleurs l’objet crucial des bibliothèques : 64 % des usagers de 16 ans et plus ont emprunté un livre au cours des 12 derniers mois. Contre 29 % des répondants qui se sont servis d’un ordinateur connecté et mis à disposition. Chose amusante : 7 % des 16 ans et + assurent s’être connecté au WiFi de l’établissement, même quand ce dernier était fermé.

 

 

 

La présence de livres numériques est mieux communiquée, manifestement : 44 % des adultes savent que leur établissement prête des ebooks, et 10 % affirment que ce n’est pas le cas. Or, dans les faits, une étude de l’université du Maryland affirme que 90 % des établissements ont des programmes de prêts numériques, impliquant qu’un grand travail de communication reste encore à opérer.

 

Mais ce qui est le plus marquant tourne autour de la confiance que les Américains entretiennent : 37 % assurent que la bibliothèque contribue pour beaucoup dans leur choix d’informations fiables ou non. Une hausse de 13 % en regard de 2015. 

 

Enfin, personne n’ira jusqu’à dire que les 19 % de répondants qui ne sont jamais allés en bibliothèque sont de futurs électeurs de Donald Trump. On aura toutefois le droit de l’envisager...

 

On pourra retrouver l’intégralité de l’étude à cette adresse.