Les Borgia : Sang, inceste et hybris au programme

Clément Solym - 30.08.2011

Edition - Les maisons - cesar - borgia - klabund


Canal + va diffuser à partir d’octobre une fresque historique dédiée à l’histoire de la famille Borgia. Les éditions Max Milo saisissent la vague et republient la fresque de l’écrivain allemand Klabund, mort en Suisse en 1928. Le roman sort dans deux jours.

 

Klabund, de même que Rimbaud à la même époque, était un poète fasciné par les vagabonds. Mais sa vie ne fut pas aussi fulgurante que celle du poète maudit. Il vécut jusqu’à 38 ans. Son écriture, très incisive, s’exprima aussi bien dans les contes, la poésie et les fresques historiques que le théâtre.
 

 

 

Hermann Hesse lui rendit hommage en ces termes : « Klabund m’apparaît souvent comme une harpe éolienne : chaque vent, d’où qu’il vienne, le fait résonner, et chaque son paraît vieux et déjà entendu, et pourtant la mélodie est nouvelle et ravissante ». De même la vision noire de la dynastie sanglante sera sans doute ravissante.

 
Les Borgias sont une famille italienne du Quattrocento. Elle a réussi à mettre en place et maintenir deux papes, et pas seulement par accords et négociations. La légende noire forgée par ses ennemis politiques de l’époque, entre autres les Orsini, les Colonna et les cardinaux français, ne doit pas faire oublier que l’Italie était en guerre civile permanente à la fin du Moyen-Âge.

 

Toutes les oeuvres de Klabund, sur Comparonet


De la famille, le personne le plus marquant est celui qui a été immortalisé par Machiavel au chapitre VII de Le Prince. Machiavel voyait César Borgia comme une chance pour unifier l’Italie et arrêter les guerres incessantes entre villes et puissances européennes qui ravageaient le territoire.