Les bouquinistes deviennent un dépotoir pour les livres Fifty Shades of Grey

Orianne Vialo - 25.03.2016

Edition - Société - Fifty Shades of Grey - association caricative - don de livres


En Angleterre, donner les livres ou les disques qui prennent la poussière à des associations caritatives est monnaie courante. Cependant, la librairie humanitaire Oxfam, située dans la province de Swansea du Pays de Galles, a reçu tellement d’exemplaires du roman érotique Fifty Shades of Grey, qu’ils demandent au public d’arrêter de faire don des œuvres d’Erika Leonard James.

 

Mike Mozart / CC BY 2.0

 

 

Katherine Eilbeck, directrice adjointe de l'établissement, a déclaré au journal Flashes que, « dans le magasin, nous avons des centaines de copies » et qu’il y en a des « milliers » dans les magasins Oxfam dans la ville. Rappelons qu’Oxfam fait partie des leaders mondiaux en tant qu’organisations humanitaires.


Entre 2009 et 2011, les plus grosses rentrées de livres de l’association Oxfam étaient des œuvres écrites de la main d’Erika Leonard James. Même son de cloche à la British Heart Foundation, une autre association caritative basée à Édimbourg, où le gérant déclare qu’il s’agit de l’un des livres les plus donnés dans la boutique. 

 

Fifty Shades of Grey, le premier livre de la trilogie érotique de l’écrivaine, est sorti en 2012. Depuis, il a été vendu à plus de 100 millions d’exemplaires dans le monde entier. En 2015, la réalisatrice Sam Taylor-Johnon en a fait une adaptation cinématographique, avec les acteurs Dakota Johnson et Jamie Dornan en tête d’affiche. 

 

Le même constat fut établi, toujours par les établissements Oxfam, voilà quelques années. Seul le titre avait changé pour l’occasion : il s’agissait du Symbole perdu de Dan Brown, et des autres titres du romancier plus largement. Les titres étaient majoritairement refourgués, assurait Oxfam en 2011. Quoi de plus logique que de découvrir les nouveautés à succès, qui sont rarement des ouvrages de vie, se retrouver ainsi dans chez les bouquinistes, après tout ?

 

(via The Guardian et Flashes)

 

Après, on peut toujours s'en amuser, et faire quelque chose de tous ces ouvrages...

 

 


Ou encore ici...

 

Can you donate Some Product to Oxfam? (We are happy to take anything, but 33rpm records would be better than 50 Shades Of Grey books if possible :))

Posté par Oxfam Castle Street Swansea sur mardi 22 mars 2016