Les Britanniques font plus confiance à Wikipédia qu'à la presse

Antoine Oury - 13.08.2014

Edition - Société - Wikipédia encyclopédie - taux de confiance - Royaume-Uni


Le site de recherche et de sondage YouGov, selon son propre slogan « Ce que le monde pense », s'attache à évaluer l'opinion publique sur différents sujets. Dernièrement, la confiance accordée aux autorités politiques, mais aussi aux journalistes, est devenue un sujet de choix après les affaires d'écoutes organisées par le journal News of the World.

 


Résultats d'un sondage mené en 2013 et 2014 par YouGov

 

 

La question posée par le site a de gentils airs d'épitaphe pour la presse traditionnelle : « Pensez-vous que ces différentes sources relaient la vérité ? » Plusieurs propositions étaient soumises aux interrogés, dont « les journalistes de la BBC », « les journalistes d'ITV », « les journalistes des titres haut de gamme »... et « les auteurs des entrées Wikipédia ».

 

Comme le visualise le schéma ci-dessus, les auteurs de Wikipédia ont bonne presse, justement : 64 % des répondants leur ont accordé « une grande part » ou « une part raisonnable » de vérité dans ce qu'ils écrivent au sein des pages de l'encyclopédie. Suivent les journalistes de la BBC (61 %), ceux d'ITV (à 55 %), avant que les autres titres ne se succèdent par ordre de qualité, à 45, 22 et 13 %.

 

Toutefois, l'état de grâce de Wikipédia n'atteint pas celui de l'Encyclopaedia Britannica, qui culmine toujours à 83 % de taux de confiance auprès des Britanniques, contre 67 % pour Wikipédia. L'encyclopédie en ligne, lancée en 2001, a toutefois réussi son pari en un peu plus d'une décennie d'existence, puisque l'Encyclopaedia Britannica remonte à 1768.

 

1943 personnes de plus de 18 ans ont été interrogées dans le cadre du sondage : sans surprise, on retrouve le plus grand taux de confiance pour Wikipédia au sein de la tranche 18-24 ans.