Les Chinois préfèrent Montesquieu, Rousseau ou Tocqueville

Antoine Oury - 07.05.2014

Edition - International - Chine - France - livres favoris


Les Chinois ont été invités à définir leurs 10 livres français préférés, afin de célébrer le cinquantenaire des relations diplomatiques entre les deux pays. Le journal Guangming Daily, son site Internet, Carrefour China et le China International Publishing Group ont mené un sondage pour déterminer le classement, tandis que des membres de l'Association française des professeurs de chinois étaient sollicités pour faire de même avec des titres chinois de leur côté.

 


Année France-Chine

(gabriel.jorby, CC BY-ND 2.0)

 

 

158.000 personnes auraient été mises à contribution pour ce classement des 10 livres français préférés des Chinois. La dizaine de titres laisse une place importante aux ouvrages du XIXe siècle, et plus encore aux auteurs des Lumières. 

 

De l'esprit des lois, Montesquieu (1748)

Du contrat social, Jean-Jacques Rousseau (1762)

La Dame aux Camélias, Alexandre Dumas (1848)

Les Misérables, Victor Hugo (1862)

Le Père Goriot, Honoré de Balzac (1834)

Jean-Christophe, Romain Rolland (1904)

Le Rouge et le Noir, Stendhal (1830)

Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry (1943)

Le Comte de Monte-Cristo, Alexandre Dumas (1844)

L'Ancien Régime et la Révolution, Alexis de Tocqueville (1856)

 

De l'autre côté du globe, le classement est un peu plus biaisé, puisque des professeurs de chinois ont été les seuls interrogés pour le classement. 

 

Les entretiens de Confucius, Confucius et ses disciples (479 av. JC à 221 ap. JC)

L'art de la guerre, Sun Tzu (aux alentours du VIe siècle av. JC)

Dao de jing – Le livre de la voie et de la vertu, Lao Tseu (aux alentours de 600 av. JC)

Yi jing, auteurs inconnus (aux alentours du VIIIe siècle av. JC)

Au bord de l'eau, Shi Nai'an (XIVe siècle)

Le voyage en Occident (ou le Singe pèlerin), Wu Cheng'en (XVIe siècle)

Le tireur de pousse-pousse, Lao She (1937)

Histoires choisies de Lu Xun, Lu Xun (années 1920)

Le Pays de l'alcool, Mo Yan (2000)

Famille, Ba Jin (1932)

 

On s'étonnera toutefois de l'absence des Trois Royaumes dans cette liste, un des récits épiques les plus connus en provenance de la Chine. Cai Fangbai, ancien ambassadeur de France, a tenu à souligner que le confucianisme avait considérablement influencé les penseurs français avant la Révolution. Quant à leurs idées, elles furent reprises par les penseurs chinois, au XIXe siècle.