Les collégiens dorment peu, se droguent et passent 3h devant un écran

Clément Solym - 16.12.2008

Edition - Société - collège - drogue - sommeil


Diese vient de publier une enquête sur l'état de nos chères têtes blondes parisiennes de collège. Et avec près de 8000 répondants de toutes les classes, soit 20 % des effectifs parisiens, la CPAM et l'Académie ont de quoi se mettre quelques éléments en poche.

On constate ainsi un déficit de sommeil généralisé : 25 % pour les filles et 35 % garçons en classe de 6e se coucheraient après 22 h. Pour la 3e, on passe à 82 % pour les garçons.

Mais ce n'est pas tout et l'on sent que les réseaux sociaux et autres MSN sévissent dans les rangs : pour la classe de 3e, 45 % des filles contre 55 % des garçons passent plus de trois heures par jour devant un écran, avec une grande majorité de télévisions et d'ordinateurs.

Pour Jean-Pierre Giordanela, directeur de la Prévention à la CPAM, cette étude présente « une photographie d'une classe d'âge dans un établissement » et ne se veut pas une définition des comportements.

Pour conclure dans sur les drogues, on apprend qu'entre la 6e et la 3e, la consommation d'alcool passe de 4 % à 33 % chez les filles, contre 9 à 30 % chez les garçons, tristement rattrapés dans le domaine. De même, 17 % des filles déclarent fumer contre 11 % de garçons et pour la 3e, 10 % ex aequo à fumer du cannabis.

L'enquête conclut que globalement, les collégiens ont une estime d'eux plutôt positive... Jeunesse corrompue, oui !


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.