medias

Les conclusions du rapport sur l'extension des horaires d'ouverture des bibliothèques

- 26.12.2012

Edition - Société - rapport - horaires - ouverture


L'inspecteur général des bibliothèques Dominique Arot a rendu aux différents ministres concernés son rapport sur l'extension des horaires d'ouverture des bibliothèques. Ce texte, disponible en ligne, note que, malgré des « avancées indiscutables », « il reste encore beaucoup à faire pour que toutes les bibliothèques françaises placent les usagers au centre de leurs préoccupations et cessent d'exclure une partie de leurs publics potentiels à cause d'horaires et de formes d'accueil inadaptés. »

 

 


 

 

Et, ce qu'il faut revoir, ce ne sont pas tant les volumes horaires d'ouverture que leur pertinence par rapport aux besoins et aux attentes du public. Une réflexion doit se faire, avec un échange sur toutes les dimensions du tissu social environnant pour bien évaluer quels horaires privilégier.

 

Selon Dominique Arot, « les horaires des bibliothèques ne pourront évoluer favorablement qu'à la condition d'un renouvellement radical de la conception même du métier de bibliothécaire et de l'organisation de travail des établissements. »

 

Et de préciser que c'est la « présence face aux publics et la médiation qui doivent désormais être premières. L'attention portée aux rythmes de vie des habitants comme des étudiants devrait ainsi toujours être prioritaire face aux horaires de travail des personnels. L'examen des horaires présentés dans ce rapport ne le laisse pas toujours apparaître. Le modèle des horaires de bureau ne peut plus constituer la matrice des horaires d'ouverture au public. »