Ambiance toujours aussi délétère aux Hugo Awards

Julie Torterolo - 13.08.2015

Edition - International - Hugo Awards - Lou Antonelli - David Gerrold


2015 n’est pas vraiment une année d’apaisement pour les Hugo Awards, un des plus grands prix de science-fiction des États-Unis. Les « Sad Puppies » et les « Rabid Puppies » — respectivement les « chiots tristes » et les « chiots enragés » — avaient réussi, non sans malhonnêteté, à présenter plusieurs de leurs auteurs, réputés d'extrême droite, dans la liste des finalistes. La cérémonie n’a même pas encore eu lieu que les controverses continuent. Un des auteurs des Sad Puppies, Lou Antonelli, est en effet allé jusqu'à dénoncer le présentateur de l’événement... à la police. 

 

lou antonelli

Lou Antonelli (Carlos Moreno, CC BY 2.0)

 

 

En avril dernier, l’auteur de Game of Thrones déclarait : « Je pense que les Sad Puppies ont détruit les prix Hugo, et je ne suis pas sûr qu’ils puissent être réparés un jour. » Tous les fans du prix de science-fiction ne pourraient pas lui donner tort, à leur grand regret. 

 

À quelques jours du début de la Worldcon 2015 (événement pendant lequel se déroulent les Hugo), Lou Antonelli, auteur finaliste et membre de Sad Puppies, a en effet contacté la Police de Spokane, lieu où se déroule l'événement. Son but ? Les prévenir de la « dangerosité » de David Gerrold, le futur présentateur de la cérémonie.

 

« Je ne savais pratiquement rien sur [Gerrold] avant son arrivée pour les nominations des Hugo. Après son discours et son attitude par la suite, j’ai personnellement écrit une lettre adressée au chef de la police à Spokane pour leur dire que je pensais que cet homme est un fou et un danger pour le public », a déclaré Lou Antonelli dans une entrevue avec The superversiveSF (1:00:28). 

 

L'information fut très vite dénoncée sur les réseaux sociaux, mais l’histoire ne s’est pas arrêtée là. Suite à la polémique, Carrie Cuinn, directrice de Lakeside Circus, magazine qui publie des nouvelles, a décidé de mettre fin à sa collaboration avec l’auteur d’extrême droite. Lou Antonnelli a alors publié l’e-mail sur Facebook, en prenant soin de le modifier. Il s’ensuivit insultes, remarques sexistes, menaces de viol et même de mort pour Carrie Cuinn.

 

La Worldcon 2015, ou Sasquan, a alors réuni un comité exécutif afin de juger le comportement de l'auteur de science-fiction. Dans un premier temps, l'organisateur décide d'exclure l'écrivain de la compétition. Pourtant, Lou Antonelli assistera bien à la convention, et ce, grâce à la demande de David Gerrold.

 

The Executive Committee of Sasquan, the 73rd World Science Fiction Convention, would like to address the matter of...

Posted by Sasquan the 73rd World Science Fiction Convention on Tuesday, August 11, 2015

 

« Cependant, David Gerrold, la partie lésée, a expressément demandé que le comité exécutif mette de côté la recommandation (d’exclure Lou Antonelli) au motif que Lou Antonelli s'est excusé et rétracté auprès de la police de Spokane et parce que, en tant que candidat des Hugo, il mérite d'assister à la cérémonie », a conclu la Worldcon. « L'affaire est désormais réglée », termine le comité.

 

La cérémonie aura lieu le 22 août prochain, ce qui laisse encore quelques jours de polémique...

 

(via Pretty-terrible et Teleread)