Les Coups de pouces auteurs de l'Académie Balzac aux participants

Nicolas Gary - 14.04.2014

Edition - Société - Académie Balzac - candidats - Coups de pouce


L'académie Balzac, qui suscite un vif intérêt, y compris outre-Atlantique, continue sa traversée internautique. Plusieurs nouveautés, survenues en fin de semaine ont été apportées dans la gestion des réseaux sociaux, pour mieux valoriser les profils des candidats. Mais ce sont également des partenariats plus resserrés, notamment avec le site Chapitre.com, que les organisateurs présentent. Allez, en piste !

 

 

Le Chateau de Brillac, qui accueillera les candidats

 

 

Quotidiennement, une opération simple, a été mise en place, les Coups de pouces auteurs. « Nous avons décidé de présenter chaque jour sur la page Facebook de l'Académie Balzac, 3 candidats pour les mettre en valeur. Cela permet de faire un coup de projecteur sur des candidats qui ne sont pas dans le top 5 ou dont la presse parle peu ou pas », et donc d'offrir à chacun une visibilité égale. 

 

D'ailleurs, la page de l'Académie vient de grappiller quelques centaines de fans, avec maintenant 2000 Like. « C'est un petit palier, bien entendu, mais nous faisons tout cela à notre mesure, et surtout, sans acheter de publicité sur le réseau. Le bouche à oreille est essentiel. »

 

Dans un second temps, un partenariat a été noué avec Chapitre.com qui propose maintenant un service de publication pour auteurs indépendants. « Dès cette semaine, les personnes passant par le site de l'Académie Balzac pour publier leur ouvrage pourront choisir entre les Editions du Net et Je publie mon livre de Chapitre.com », se réjouissent les organisateurs. 

 

Le libraire en ligne rejoindra donc l'Académie Balzac cette semaine prochaine. Les visiteurs avaient peut-être remarqué un nouvel onglet "Je publie mon livre" sur le site chapitre depuis quelques jours. Ce service ouvre ce lundi et va permettre à tous les auteurs de commercialiser leurs livres gratuitement, avec des options d'assistance, y compris pour les livres numériques. Les ouvrages seront disponibles immédiatement sur le site Chapitre.com. Se voulant plus qualitatif que le service d'auto-édition d'Amazon, les titres devront également passer la barrière d'un comité de sélection et pour une édition papier, avant tout.

 

Enfin, ce sont, comme toujours, les auteurs, qui ont su profiter des outils de communication mis à leur disposition. En s'appuyant sur le modèle du communiqué de presse proposé, les auteurs s'en sont rapidement emparés, pour diffuser sur les sites spécialisés ou en les faisant parvenir à la presse, comme Anne-Florence Lièvremont, chez L'indépendant.

  

Dans tous les cas, la semaine est allée très, très vite, note Henri Mojon. « Ce qui m'a marqué est évidemment l'attaque du journaliste de Télérama : 7 diffamations ou insultes sur un dizaine de lignes.

J'accepte les critiques et même les insultes, mais là il s'agit de diffamations et notre avocat va demander un droit de réponse. Mais ce journaliste n'a pas réussi à me gâcher mon plaisir, car il y a eu énormément de bonnes nouvelles cette semaine. » Toutes ne pourront cependant pas être dévoilées...

 

L'attaque n'a d'ailleurs pas manqué de faire réagir certaines des candidates. 

 

 

 

L'une d'entre elles n'est, en tout cas, pas banale.« Les Éditions du Net publient de nombreux auteurs africains et travaillent pour plusieurs petits éditeurs qui trouvent dans l'édition en impression à la demande une solution économique pour publier des livres. Depuis 3 ans, nous échangeons avec un éditeur de Kingshasa qui voudrait lancer les éditions du net pour l'Afrique. Cette fois-ci, c'est décidé, nous nous lançons, et les Éditions du Net vont organiser la journée du manuscrit pour l'Afrique avec une fête organisée le 24 octobre à Kingshasa avec comme en France la remise de leurs livres aux auteurs. Pour une question d'organisation, les dépôts de livres pour participer seront ouverts du 1 au 20 septembre (en France c'est du 1er au 20 octobre). »

 

L'occasion de mondialiser le plaisir de la lecture. 

 

En attendant, les places sont toujours ouvertes pour l'Académie.