Les créateurs en goguette au Royaume-Uni auront leur visa

Clément Solym - 01.03.2012

Edition - Justice - visa - auteurs - résidence


L'organisation non gouvernementale PEN vient de remporter une belle victoire en Grande-Bretagne, puisque le gouvernement a annoncé hier la mise en place d'un visa spécifique pour les écrivains et artistes invités dans la grande Albion. En vigueur à partir du 6 avril prochain, ce visa sera délivré pour des résidences n'excédant pas un mois.

 

Jusqu'à présent, les organismes qui accueillaient des auteurs étrangers au Royaume-Uni devaient passer par une fastidieuse procédure d'admission incluant le paiement d'une licence et une série de contrôles draconiens. Une pétition lancée en 2010 sur le site du Manifesto Club et activement soutenue par l'English PEN a fait plier le ministre de l'Immigration britannique, Damian Green.

 

« Nous nous félicitons de ce nouveau régime qui comble les lacunes d'un précédent système de visas qui laissait les artistes aliénés et isolés.


Nous espérons que ces nouvelles conditions encourageront les éditeurs, les galeristes et les autres institutions à multiplier les initiatives internationales, ainsi que les invitations d'artistes au Royaume-Uni » a déclaré Kamila Shamsie, auteure et administratrice de l'English PEN.

 

Les auteurs invités pourront également être rémunérés pour leurs activités pendant la résidence au Royaume-Uni. Shamsie a insisté sur le fait que ce nouveau régime soit appliqué « de façon équitable », pressant les autorités frontalières de traiter « également les détenteurs d'un visa national et ceux qui en sont dénués ».

 

Le Ministère de l'Immigration britannique, par la voix de Damian Green, a fait savoir qu'il ne souhaitait pas « décourager des artistes de niveau international de venir au Royaume-Uni. Nous sommes conscient de l'importance de cette question, et nous prenons des mesures dans ce sens. »