Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Les critiques de livres positives sur internet : un leurre bien façonné

Clément Solym - 28.08.2012

Edition - Société - Rutherford - GettingBookReviews.com - critique


Les chroniques et les « étoiles » sont devenues un mécanisme essentiel pour la vente d'ouvrages en ligne. À l'heure où l'on trouve des livres à ne plus savoir qu'en faire et où l'auto-édition explose, il faut bien arriver à se retrouver entre quantité et qualité. Ainsi, solliciter des avis par le biais de lecteurs, n'est-ce pas ce qu'il y a de plus honnête et de plus fiable ? Soit, si ce n'est sans compter sur les entreprises de diffusion de critiques positives qui envahissent le marché…

 

Etoile

 

 

Pour l'exemple, M. Rutherford, mis sur le bord de l'édition au cours de sa carrière, a trouvé, avec le lancement du site web GettingBookReviews.com en 2010, un « filon-mère », explique-t-il au New York Times. Le but est simple : générer des critiques enthousiastes et extatiques pour un client qui vous aura rémunéré pour cela.

 

L'idée lui est venue alors qu'il essayait de démarcher des médias traditionnels et des blogs pour obtenir des critiques d'ouvrages, au sein d'une entreprise marketing qui offrait ses (minces) services aux auteurs autopubliés. Las de ce processus difficile et épuisant, M. Rutherford s'est lancé lui-même dans la rédaction. Et d'ailleurs, pourquoi ne pas dire exactement ce que le client voulait ?

 

« C'est un livre formidable », « c'est un roman bouleversant », « cette histoire va changer votre vie », une myriade de mots à effet que l'on connaît déjà trop bien sur les affiches de cinéma qui tapissent nos métros et les colonnes morris. Le business est lancé : 99 dollars pour examiner un livre, 499 dollars pour clamer l'excellence du bouquin sur environ 20 lignes, et 999 dollars pour une gloire à l'ouvrage sur une cinquantaine de lignes. Certaines sociétés demeurent moins coûteuses.

 

 « Les rouages du commerce en ligne s'articulent sur des critiques positives », déclare Liu Bing, un expert en exploration de données à l'Université de l'Illinois, Chicago, dont la recherche de 2008 a montré que 60 % des critiques pour un produit sur Amazon possèdent cinq étoiles et 20 % ont quatre étoiles. « Mais comme presque personne ne veut écrire des critiques à cinq étoiles, beaucoup d'entre elles ont besoin d'être créées ».

 

Les avis de consommateurs sont puissants parce que, contrairement à la publicité, ils offrent une illusion de vérité. Ils prétendent être des témoignages de personnes réelles, même si la plupart sont achetés et vendus.

 

M. Liu estime qu'environ un tiers des avis de consommateurs sur Internet sont des contrefaçons, rédigés soit par des spécialistes du marketing, des détaillants ou par les auteurs eux-mêmes sous des pseudonymes, par des clients (qui pourraient obtenir un accord auprès d'un commerçant pour donner un bon score) ou par un tiers embauché par une entreprise de « critiques positives ».

 

Une ancienne employée, Mme Walters-Bearden, témoigne de son expérience de « rédactrice » : pour une critique de 50 mots, elle dit pouvoir trouver « assez d'information sur le web, de sorte que je n'ai pas besoin de lire quoi que ce soit, vraiment ». Pour une revue de 300 mots, elle dit : « Je passais environ 15 minutes à la lecture du livre ». En quelques mois, elle a réussi gagné 12.500 dollars.

 

 A cela, M. Rutherford ajoute : « J'étais juste un capitaliste pur ».