Les devoirs de vacances : nuisibles pour les enfants

Clément Solym - 02.08.2011

Edition - Société - devoirs - cahiers - vacances


Pascal Chatard, ex enseignant et aujourd'hui formateur à l'IUFM à Draguignan explique, dans le cadre d'une interview avec Stéphanie Marpinard, pourquoi les devoirs de vacances sont inutiles voir mauvais pour les enfants.

On a tous connu, enfants, ces petits cahiers aux couleurs pastel où des personnages idiots prétendaient vouloir nous rendre intelligents, alors que dehors le soleil brillait et la mer nous tendait les bras ! Mais non... « Tu sortiras quand tu auras fini tes devoirs de vacances » répondait-on implacablement à nos supplications.


Quelle revanche d'entendre aujourd'hui que ces cahiers sont inutiles ! Même pour un enfant en difficulté, les devoirs de vacances ne sont pas recommandés par Pascal Chatard : « Un élève en difficulté nécessite un diagnostique précis. Pourquoi est-il en difficulté ? Quel obstacle n'a-t-il pas réussi à franchir ? Je considère un peu le cahier de vacances comme de l'automédication. [...] Je ne pense pas franchement que ce soit une réponse adaptée aux difficultés rencontrées par un élève. »

Le professeur précise que le cahier de vacances « est, à la rigueur, plus adapté aux bons élèves qui en feraient la demande », mais qu'il ne doit en aucun cas « être vécu comme une contrainte par l'élève. Il faut absolument respecter le repos intellectuel des enfants pendant les vacances. »

Préférer le jeu à la contrainte

À la place de ces diaboliques cahiers de vacances, Chatard recommande plutôt de faire travailler les enfants « au travers de pratiques de la vie courante, si possible ludiques ». À titre d'exemple, on peut faire travailler le rédactionnel en proposant à l'enfant d'écrire un mail à sa grand-mère. Pour ce qui est des mathématiques, réaliser soi-même une recette de cuisine apprend les proportions et les mesures. Enfin pour la lecture, on peut demander à l'enfant d'essayer de lire une affiche ou une étiquette au supermarché sans oublier de lui lire et faire lire des histoires.

« Ces petites scènes de la vie courante font que l'enfant se retrouvera en situation de valorisation et non dans une situation de souffrance. Il pourra donc adhérer plus facilement à cette sollicitation. »

Vous savez ce qu'il vous reste à faire ? Poubelle !




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.