Les diplômés de Yale doivent adapter leurs aspirations à la crise

Clément Solym - 25.05.2009

Edition - Société - diplomes - Yale - adapter


Lors d'une intervention durant la remise de diplômes à l'université de Yale, Christopher Buckley, lui-même titulaire d'un petit papier que la fac lui avait remis s'est interrogé en public sur les personnes âgées.

S'adressant à la promotion de 2009, l'auteur de best-seller, connu pour ses satires politiques de l'Amérique, a préconisé à ces nouveaux vieux de se montrer souples, parce qu'ils entament désormais leur vie post-universitaire dans le contexte d'une récession mondiale et une diminution du marché de l'emploi.

« Quelle que soit votre opinion de vous-mêmes, vous devrez assurément vous adapter », expliqua-t-il à l'assistance assurant que pour sa seconde intervention dans ce contexte, l'expérience est toujours aussi vivifiante.

Captivé par les conditions météorologiques, qui se montrèrent un instant inquiétantes, Buckley a assuré qu'il n'y avait rien de plus décourageant que de « voir les gens fuir avant que l'on ait fini de parler ». Et dans un discours très drôle, il a expliqué citer régulièrement Twain : « Il est plus drôle mort que mois vivant. »

« Je ne vous ferai pas l'affront de vous appeler “les meilleurs et les plus intelligents” de votre génération. Au lieu de cela, je vous qualifierai de fichtrement brillant et très beau », a-t-il lancé.

On pourra retrouver l'intégralité de son discours à cette adresse, en anglais.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.