Les docteurs aussi écrivent de la poésie, parfois publiée dans des revues médicales

Antoine Oury - 13.03.2020

Edition - Société - docteurs poesie - poesie revue medicale - hopital poemes


La période de crise sanitaire mondiale actuelle annonce des jours difficiles pour les médecins et tous les professionnels de la santé. Des métiers terriblement humains, qui confrontent au quotidien à la détresse et à la mort, qui côtoient des moments de joie et, heureusement, de guérison. Pour sublimer ou simplement rendre compte de ce déluge d'émotions, certains docteurs composent et publient des poèmes, que les revues médicales n'hésitent pas à accueillir.

09/05/2011 EMBARAZO SALUDABLE PARA OAXAQUEÑAS
(photo d'illustration, German Tenorio, CC BY-SA 2.0)


« Dans l'exercice de la médecine, nous sommes confrontés à des situations où nos patients se retrouvent dans des situations cruciales dans leur vie, qu'il s'agisse d'une naissance ou de se préparer à la mort. » Le docteur Rafael Campo, qui exerce à Boston et enseigne à Harvard, exprime ainsi la raison pour laquelle il est devenu le responsable de la poésie au sein d'un journal médical de renom, le Journal of the American Medical Association (JAMA).

L'expression poétique, pour certains docteurs, est devenue un moyen privilégié de rendre compte d'une profession où les individus, les situations, les choix, parfois, suscitent des émotions énormes, qu'il s'agit pourtant de contrôler à chaque instant.

Le Journal of the American Medical Association accueille régulièrement des compositions et textes signés par de nombreux médecins, infirmiers, soignants en tous genres. Des étudiants, parfois, font parvenir des textes au comité éditorial. Ils y évoquent « la peur ou le sentiment qu'ils sont en train de perdre leur humanité ou de devenir moins sensibles aux gens et aux émotions ».

L'écriture poétique permet justement de conjurer cette sensation, en offrant aux soignants un moyen d'introspection salutaire, qui considère les événements sous un autre angle que celui de la médecine, du travail ou du devoir. « J'essaye de choisir les textes qui me donnent des frissons, ou qui me font pleurer », indique le docteur Michael LaCombe, qui gère la section poésie des Annals of Internal Medicine.

Les poèmes sont particulièrement lus au sein des revues médicales, parfois bien plus que des articles scientifiques écrits par les mêmes auteurs.
 
L'exercice poétique aurait aussi une importance dans leur quotidien de soignants, comme le rapporte la docteur Irène Mathieu, qui travaille comme éditrice pour le Journal of General Internal Medicine. Écrire et lire des poèmes lui a permis de prêter une oreille différente aux propos tenus par ses patients : « Ce qu'ils ne disent pas a autant d'importance que ce qu'ils vous confient », explique-t-elle au Los Angeles Times.

Un sentiment d'universalité très fort, de moments partagés qui s'avère parfois crucial dans un quotidien effréné, débordé, sans place pour les émotions. « La poésie nous permet d'entendre les battements du cœur », résume encore le docteur Rafael Campo.


Commentaires
Merci à ceux qui disent l'importance de la poésie. Parfois, on se demande si on est seul à ressentir cela. Aujourd'hui, j'ai envie de mettre de la poésie dans la rue, comme un baume pour le coeur des passants.
L'ecriture, la poesie. La chanson, la danse sont les meilleurs moyens pour transcender ou evacuer nos emotions trop fortes

Nous permettent de survivre. Courege a tous.⁰
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.