Les droits culturels des femmes, protégés par les bibliothèques

Victor De Sepausy - 02.01.2018

Edition - Bibliothèques - droit femmes bibliothèques - protection droit femmes - droits culturels femmes


Considérés à juste titre comme l’un des piliers des Droits de l’Homme, les droits culturels donnent tout simplement accès à une vie sociale. Outre les déclarations de 1948, le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels de 1966 ajoutait aux gouvernements la responsabilité d’agir pour promouvoir cette culture. L’IFLA débute l’année avec une petite piqûre de rappel.


The long shadow of the war in Iraq – assisting Iraqi refugees in Jordan
EU_echo, CC BY SA 2.0
 

 

« Ces droits [culturels] s’appliquent autant aux femmes qu’aux hommes. Mais trop souvent, elles se retrouvent désavantagées, avec moins d’attention accordée à leurs droits d’accès et de jouissance de la culture et du savoir, moins d’attention portée à leur propre potentiel créatif, et moins d’efforts pour préserver leur propre patrimoine », lance la Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques.

 

Et les conflits et les manifestations d’extrémisme menacent plus encore non seulement ces droits fondamentaux, mais risquent d’engendrer tout autant une disparition totale de ce patrimoine. 

 

Récemment, Karima Bennoune, rapporteuse spéciale aux Nations Unies sur les droits culturels a décidé de se pencher sur la question. En effet, elle souigne combien « la montée du fondamentalisme et de l'extrémisme, sous leurs diverses formes, constitue une grave menace pour les droits de l’homme partout dans le monde et pose des problèmes croissants auxquels il faut répondre d’urgence, selon une approche fondée sur les droits de l’homme. Le rapport montre en quoi ces menaces compromettent gravement l’exercice des droits culturels, et souligne le rôle central des droits culturels pour les combattre ».

Dans le cadre de son mandat de Haut-Commissaire aux droits de l’Homme, elle a choisi de se consacrer à la situation spécifique des femmes, en regard des droits culturels.

 

L’IFLA indique : « Les institutions du patrimoine culturel — et principalement les bibliothèques — peuvent jouer un rôle actif dans l’amélioration de la situation. En tant qu’expertes dans la manière dont l’information est recueillie, présentée et utilisée, elles ont un devoir tout particulier de toucher tout un chacun et fournir des services et un soutien qui aident toutes et tous à jouir pleinement de ses droits. »
 

Comment l'accueil des migrants pourrait-il
être amélioré en bibliothèque ?

 

Un document produit l’an passé rappelle d’ailleurs la position stricte de l’IFLA quand au soutien apporté par les établissements, à travers le monde, aux femmes. Spécifiquement dans les situations de conflits. Ce fut le cas, précise l’IFLA, suite en Ouganda et au Nigéria, ou encore de par le soutien pratique apporté par des bibliothécaires en Grèce à des réfugiés. Ou le travail vital que les bibliothèques au Rwanda et en Inde ont réalisé pour garantir aux femmes une information correcte.
 

 

En Grèce, une bibliothèque accueille
des réfugiés syriens et afghans



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.