Les ebooks interactifs : plus efficaces pour apprendre à lire ?

Camille Cado - 23.12.2019

Edition - Société - lecture apprentissage enfant - ebook imprimé concurrence - bienfaits ebook enfant


La concurrence entre le livre imprimé et l'ebook ne cesse de s’alimenter. Quel format est le plus pratique ? Et le plus économique ? Cette récente étude américaine semble pencher en faveur du livre numérique. Et pour cause, des chercheurs de l’Université Carnegie Mellon ont découvert que les ebooks, en proposant des lectures interactives, offraient des opportunités d’apprentissage supérieures à la simple lecture de livre imprimé. 

PublicDomainPictures - pixabay license 
 
Si jusqu’ici, les études démontraient surtout les dangers des écrans sur les enfants, des chercheurs de l’Université Carnegie Mellon ont découvert que les ebooks pouvaient aussi avoir des bienfaits. Notamment, concernant l’apprentissage de la lecture des enfants qui auraient des troubles de l’attention. 

Parce qu’au-delà d’un simple moment de partage, lire des histoires permet l’acquisition du langage, mais aussi le développement de leurs capacités cognitives et émotionnelles. « Et les enfants apprennent mieux lorsqu’ils sont vraiment impliqués dans le processus d’apprentissage » a déclaré Erik Thiessen, professeur agrégé de psychologie et coauteur de cette étude. « Il est vraiment important que les enfants participent à la lecture pour les aider à apprendre. »

35 enfants âgés de 3 à 5 ans ont participé à l’étude proposée par Erik Thiessen. Il s’agissait de comparer les apports du support imprimé ou du support numérique et animé à travers deux mêmes ouvrages : Cat’s Pyjamas et Zoom City, tous deux de l’auteur américain Thacher Hurd.

Une fois la lecture effectuée par un adulte, les enfants devaient répondre à une dizaine de questions sur les livres qu’ils venaient de découvrir, afin d’évaluer leur niveau de compréhension et de mémorisation de l’histoire. Si 47 % des enfants qui ont eu la version papier ont répondu correctement aux questions, le pourcentage s’élève à 60 % pour ceux qui ont bénéficié de la version numérique.

« Comme l’étude le révèle, le format numérique et interactif a beaucoup d’effets positifs sur l’apprentissage et la mémorisation », a déclaré Thiessen. « Les animations sont également très importantes pour aider l’enfant à se concentrer sur ce qui est important. D’autant plus si celui-ci a des difficultés d’attention. »

Une deuxième expérience a également été mise en place pour approfondir ces premiers résultats. Il s’agissait cette fois-ci de comparer les apports de la lecture sur un ebook dit « statique » comme un Kindle, et une lecture interactive via une application. Sans surprise, les animations aident une fois encore les enfants à mémoriser et à comprendre l’histoire avec 45,89 % de réponses correctes pour le premier groupe d’enfants contre 64,72 % pour le second. 
 

Pour expliquer ces résultats, Erik Thiessen utilise l’exemple du mot « chat ». Si un cerveau d’un lecteur plus expérimenté qui lit ce mot l’associera automatiquement à une série d’images félines, le lecteur plus jeune qui n’a pas cette expérience se torturera davantage à comprendre ce que c’est plutôt que de comprendre son rôle dans l’histoire. En plus de rendre la lecture amusante, l’image animée d’un chat mignon lui permet alors de ne plus se focaliser sur les mots qu'il ne comprend pas, mais de se projeter davantage dans l’histoire.

Cassondra Eng, co-autrice de l’étude, ajoute que lorsque les enfants ont de bonnes réponses « cela leur procure un sentiment d’accomplissement, ce qui est très positif et bénéfique pour améliorer à son tour l’apprentissage ».
 

Les livres numériques, parfaits pour les nouveaux lecteurs ? 


« Les plates-formes numériques ont explosé en popularité ces dernières années, et une grande partie des applications les plus vendues sont des interfaces éducatives pour les enfants », a déclaré Erik Thiessen. « Mais de nombreuses applications sont mal adaptées aux capacités d’apprentissage des enfants. » Il évoque notamment le fait que certaines animations finissent par être très peu distrayantes, « mais si nous les améliorons, les enfants pourraient mieux apprendre à lire » reprend-il.

Le coauteur de l’étude a également mentionné le fait que si le livre numérique était utile « il était sans doute moins enrichissant que d’interagir avec un vrai humain ». Affirmant ainsi que les familles qui ont accès à de nombreux livres et qui ont du temps à consacrer à leurs enfants en feront évidemment des meilleurs lecteurs. 
 

Mais pour des enfants défavorisés et dont les parents sont peu présents, la lecture interactive semble être une bonne alternative, conclut-il. 

via Science DailyMIT Technology Review



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.