Les ebooks rendent les bibliothèques séduisantes

Clément Solym - 27.10.2009

Edition - Bibliothèques - ebook - rendre - bibliothèques


Des années. Et plus encore. Des années que les adhésions aux bibliothèques publiques sont en déclin, et que l'on redoute le jour où plus personne ne les fréquentera, ni n'empruntera de livres. Or les établissements anglais font part d'une flambée de l'intérêt depuis qu'ils commencent à offrir des livres numériques. Oh, ils sont encore rares, mais beaucoup se rapprochent progressivement des offres de prestataires, et bientôt, la grande majorité d'entre eux en proposeront, explique le Telegraph.

La bibliothèque de Luton (comté du Bedford) atteste en effet que le nombre de téléchargements est en augmentation rapide, et que les demandes d'adhésion émanent du monde entier. Seuls les habitants de la ville peuvent cependant accéder à leur service, mais dans d'autres bibliothèques, on accepte de nouveaux membres plus exotiques, bien qu'aucun chiffre ne soit officiellement disponible.

La connexion se fait par internet, directement à la bibliothèque ou depuis chez soi, simplement en tapant le numéro d'abonné : seul le Kindle ne peut pas les lire, puisqu'il repose sur des logiciels propriétaires. Et souci en moins pour les lecteurs, l'ebook disparaît au bout de 14 jours. Pour Tony Durcan, président de la Society of Chief Librarians, est lui-même très confiant, constatant que les problématiques liées à la lecture ont sérieusement diminué. « C'est un développement passionnant. Ils ne remplaceront pas les livres papier, ils s'ajoutent. »

Outre l'intérêt d'un coût moindre, et l'impossibilité de voler ou de détériorer les ebooks, ces derniers offrent des solutions de lecture pour personnes âgées ou confinées chez elle. Les outils de lecture sont encore ce qu'ils sont, mais d'ici quelques années... D'ailleurs, à Newcastle, on envisage aussi d'acheter des lecteurs ebooks pour les prêter aux personnes âgées.

À Angers, une initiative a été mise en place dans la bibliothèque universitaire pour les étudiants, avec le prêt du Cybook, organisé par Daniel Bourrion, et depuis les Sony Reader PRS-505 se sont ajoutés...