Les ebookstores, nerf de la guerre numérique en Europe

Clément Solym - 01.09.2011

Edition - Economie - ebookstore - europe - sony


La démultiplication des acteurs dans la lecture numérique s'accompagne évidemment d'un nombre croissant d'appareils de lectures. Lecteur ebook à encre électronique - et bientôt en couleur - ou encore tablettes, tout cela est bel et bon. Mais sans ebookstore pour soutenir l'offre, ces machines ne sont que des coquilles vides.

Et comme le marché étatsunien commence à être très solidement structuré par l'offre d'Amazon, quand les concurrents courent derrière, c'est vers l'Europe que les uns et les autres concentrent leurs efforts.

Ainsi, à l'annonce de son nouveau modèle de lecteur ebook, le PRS-T1, le Japonais semble avoir décidé de mettre un petit coup de fouet, en ouvrant son ebookstore en Allemagne, où Amazon s'est déjà implanté depuis quelques mois, et que Kobo a également pris place. (via The Digital Reader) Ensuite, l'Autriche, toujours en 2011, et la France, l'Italie, et l'Espagne, l'an prochain. Avec donc un train de retard, c'est certain.

Et en France ?

Eh bien, notre plateau de fromages de pays, rien n'est encore abouti. On sait simplement que l'ebookstore sera ouvert en Angleterre, en même temps que le PRS-T1 sortira dans le pays. Ce qu'il faut toutefois noter, c'est que finalement, les ebookstores de chaque pays ne seront pas indépendants les uns des autres.

Mais plutôt centralisés, depuis le Luxembourg. Un moyen qui ne permettra pas pour autant de contourner la loi sur le prix unique du livre numérique, qui s'appliquera, conformément à la clause d'extraterritorialité, aux revendeurs situés sur un territoire étranger, mais vendant en France.


Le PRS-T1 tourne sous Android, il faut toute de même le noter, ce qui ne manquera pas de provoquer des expériences amusantes des Geeks de la planète.

L'Allemagne, pour y rester, est devenue le terrain de jeu de Kobo, justement, qui vient d'ouvrir officiellement son ebookstore entièrement dédié. Avec 2,6 millions de livres en anglais et 80.000 en allemand, la société canadienne se porte plutôt bien. Et durant une présentation à l'IFA aujourd'hui, elle a assuré de la présence prochaine des appareils dans les boutiques du pays.

Kobo qui ne devrait pas tarder, maintenant, à lancer son service en France. Question de semaines, probablement...