Les écoles privées ne connaissent pas la crise

Clément Solym - 30.09.2009

Edition - Société - écoles - privées - crise


L'enseignement privé ne semble pas touché par la crise cette année. Le secrétariat général de l'Enseignement catholique (SGEC) a communiqué ses effectifs pour la rentrée scolaire 2009, et ils sont encourageants.

Alors que les écoles catholiques avaient perdu 5 200 élèves à la rentrée dernière, cette année elles en gagnent 4 400 soit une progression de 0,2 %. Le secteur qui connaît la plus grande progression est le secondaire avec 0,6 % d'élèves en plus, le primaire par contre perd 0,3 %.

Plusieurs facteurs rentrent en compte dans cette désertion des écoles primaires catholiques mais le prix de la cantine (environ 100 euros par mois) est un des plus importants. Le « compromis politique » trouvé avec la loi Carle (votée lundi dernier à l'Assemblée nationale) pourrait permettre aux écoles privées d'être encor plus compétitives.

Selon le secrétaire général de l'enseignement catholique, Éric de Labarre, les élèves trouvent dans les écoles privées « un encadrement de qualité, des liens forts avec l'équipe pédagogique et un véritable projet éducatif ». Cette année 2 013 051 élèves sont inscrits dans les écoles privées catholiques soit environ un élève sur cinq.