Les écrivains de terroir : savoir écrire et savoir se vendre

Clément Solym - 22.09.2012

Edition - Société - écrivains - terroir - livres


Du point de vue des grands éditeurs et écrivains parisiens, ils n'existent quasiment pas dans la planète littéraire française. Et pourtant, dès qu'on sort des hautes sphères de la littérature, on les rencontre. Qui me direz-vous ? Je vous répondrais les écrivains de terroir.

 

Au sein de chacun de leurs livres, on peut reconnaître les lieux de l'action, toujours décrits avec précision. Enfin, pour peu que l'on soit du terroir, précisément. Sinon, on risque de passer sérieusement à côté de tous ces petits détails.

 

Quand on écrit pour un public très localisé, c'est aussi à la force du poignet que l'on gagne de nouveaux lecteurs. Avec sa voiture, il faut faire de nombreux kilomètres, aller de librairies en librairies et dédicacer livre sur livre, avec toujours un mot chaleureux pour l'acheteur.

 

Mais, après tout, Flaubert et Maupassant étaient aussi, quelque part, des écrivains de terroir. La frontière est donc perméable entre les grands noms de la littérature et les écrivains amoureux de leur région.