Les écrivains et leur lieu de travail

Xavier S. Thomann - 24.01.2013

Edition - Société - Bureaux - Bibliothèques - Ecrivains


C'est toujours intéressant de voir à quoi ressemblent le bureau et la bibliothèque d'un écrivain ou d'un homme célèbre. Comme c'est l'endroit où les auteurs passent le plus de temps, on espère souvent y trouver des indices de leurs oeuvres, même si cela ne se révèle pas souvent être la cas. C'est plutôt le moyen de se rendre compte des goûts en matière de décoration de chacun. 

 

 

Sleeping porch

La cabane de Jack London

Frederique Lavoipierre, CC BY-NC 2.0

 

 

Le site très masculin Art of Manliness a réuni quelques photos assorties de commentaires de bureaux et de bibliothèques célèbres. On se rend compte que chaque écrivain avait une idée bien personnelle de l'environnement où il devait travailler. Sans toutefois préférer le bon goût à l'efficacité. 

 

Certes, des gens comme Jack London ou Roald Dahl travaillaient dans espaces spartiates, mais ils n'étaient pas dépourvus d'un certain charme comme on peut le voir sur les photos. Petite cabane ne signifie pas nécessairement pauvreté et souffrance. 

 

Quant aux autres aficionados de la plume, on peut dire qu'ils ne prenaient pas leur confort à la légère. Prenez l'appartement de Norman Mailer par exemple. Cela ne donne pas l'impression d'un écrivain fauché, loin de là. Précision par ailleurs qu'il n'écrivait pas chez lui, se déplaçant dans une petite pièce neutre dans un autre immeuble. 

 

Dans le même genre, on peut citer Kipling et Conan Doyle, des goûts plus traditionnels il est vrai, mais un univers plus que chaleureux. 

 

 

The Gothic Study - The Private Library of William Randolph Hearst

La bibliothèque de William Hearst

Stuck in Customs, CC BY-NC-SA 2.0

 

 

La palme de la bibliothèque et du bureau les plus chics revient sans aucun doute à William Randolph Hearst, le magnat de la presse qui inspira Orson Welles pour son film Citizen Kane. Hearst s'était fait construire la plus grande maison des Etats-Unis de l'époque, et en toute logique avait réservé un espace grandiose pour sa collection d'ouvrages. Pas toujours de très bon goût, la bibliothèque est néanmoins impressionnante. 

 

On préférera tout de même le charme anglais du bureau de Winston Churchill, bureau qu'il occupait jusqu'à deux heures du matin. C'est à l'heure à laquelle sa journée de travail prenait fin.