Les écrivains toujours préoccupés par la crise migratoire en Europe

Orianne Vialo - 16.08.2016

Edition - International - stella harvey The Brink of Freedom - Whistler Writers Festival migrants - crise migratoire Europe livre


La Canadienne Stella Harvey est l’auteure de l’ouvrage The Brink of Freedom (Signature Editions, 2015), dans lequel elle aborde le thème de la crise des réfugiés. Elle est aussi la créatrice du Whistler Writers Festival (Canada) — un festival littéraire qui met en avant des écrivains canadiens locaux, régionaux et de renommée internationale. Avec son ouvrage, elle espère mettre le sujet de la crise des réfugiés sur la table des discussions du festival, qui se déroulera du 13 au 16 octobre prochains au Fairmont Chateau Whistler ou encore à la Whistler Public Library. 

 

 

L’auteure Stella Harvey s’est rendue en Grèce à plusieurs reprises, notamment pour sortir son premier ouvrage, Nicolai’s Daughters (Signature Editions, 2012), dans lequel les personnages évoluent dans le pays. À l’époque, elle se retrouve déjà confrontée à la dure réalité de la crise migratoire qui sévit en Europe puisqu’elle loge en face d’un camp érigé par les migrants, dans les rues grecques.

 

Ce problème la travaille tant qu’elle revient dans le pays plus tard, afin d’écrire son deuxième roman, entièrement dédié à cette problématique. « En 2015, un peu plus de 850.000 migrants sont venus par la Grèce et sont ensuite allés dans d’autres pays d’Europe. Près de 4000 personnes sont mortes en Méditerranée » explique-t-elle à la radio CBC News. Selon l’auteure, il est difficile de comprendre ces chiffres, ces morts, et toutes les problématiques liées à cette crise migratoire lorsque l’on n’y est pas directement confronté. 

 

Elle annonce alors son intention d’écrire un roman sur la crise des migrants et ses conséquences au consulat grec de Vancouver, qui se montre très ouvert à son projet. « Tout le monde voulait que je comprenne la situation. Ils voulaient que le livre remporte un succès pour que les gens puissent enfin comprendre ce problème. » Elle obtient l’accès à des centres de traitement des réfugiés, et peut parler à des responsables gouvernementaux. 

 

Dans son ouvrage, Stella Harvey met l’accent sur l’aide apportée dans ces situations, qui est bien souvent inadaptée. « Nous essayons d’aider de notre perspective, mais nous ne demandons jamais quoi faire. Nous allons aider, et nous nous éparpillons. » Elle fait ici référence à son personnage principal, une jeune volontaire canadienne, qui décide de sauver un petit garçon de la rue, pour lui donner une chance de réussir dans la vie, et qui finit par provoquer un véritable tsunami : un gitan venant d’Ukraine est arrêté par la police, car il est accusé — à tord — de la disparition de l’enfant. 

 

Pour elle « la fiction est une bonne façon de le comprendre, cette crise de réfugiés qui atterrissent en Grèce […] J’ai terminé le livre l’année dernière, mais c’est un sujet que l’on retrouve tous les jours dans les journaux européens, et qui m’obsède toujours » avoue-t-elle. 

 

Elle en parlera lors du Whistler Writers Festival, qui célèbre cette année son 15e anniversaire, du 13 au 16 octobre prochain. 55 auteurs canadiens y participeront. 

 

La crise migratoire en Europe : sujet souvent repris par les auteurs

 

Le 3 novembre 2015, les éditions Points présentaient leur ouvrage Bienvenue !, 34 auteurs pour les réfugiés, dans lequel un collectif d’auteurs faisait part de leurs points de vue sur la question. Philippe Leclerc, représentant du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR), estimait « qu’aujourd’hui l’Europe se réveille, avec, parfois, ses démons, mais également cette solidarité qui sommeille ».

 

Un mois avant, c’étaient les trois philosophes Robert Redeker, Laurence Vanin et Jürgen Wertheimer qui démontraient dans leur livre L’Europe, l’ère du vide, que la crise de l’Europe – aussi bien institutionnelle, qu’intellectuelle et spirituelle — est avant tout une crise profonde, car elle est métaphysique et qu’elle réside dans l’oubli de l’origine métaphysique des fondements de la civilisation européenne. Ils donnent ainsi aux lecteurs les clés d’analyse quant à l’universalité de l’Europe.