Les éditeurs allemands veulent une redevance 'prêt numérique'

Antoine Oury - 28.10.2014

Edition - Bibliothèques - bibliothèques prêt - livre numérique forfait - redevance un euro


Si les bibliothèques françaises commencent à accueillir l'offre de prêt numérique portée par les éditeurs, PNB, l'Allemagne n'est pas en reste. Sur un même modèle que l'Hexagone, c'est-à-dire le paiement de licences qui instituent un certain nombre de prêts possibles, avant expiration et potentiel renouvellement par l'établissement concerné. En complément, les éditeurs allemands réclament une redevance de 1 € par prêt.

 

 

Die Kraft eines Einzelnen

(Tekke, CC BY-ND 2.0)

 

 

Matthias Ulmer, président du comité des éditeurs et des libraires au sein du Börsenverein, fait cette proposition dans une interview publiée par Buckreport, en version papier, et repérée par Lesen.net. D'après lui, les licences payées par les établissements de prêt ne seraient pas suffisantes, notamment pour le paiement des auteurs, sur une base des emprunts.

 

« Je pense que les bibliothécaires devraient sauter le pas, et demander aux usagers une redevance pour le prêt des livres numériques, autour d'un euro. Cela serait suffisant », explique-t-il, sans préciser plus avant les modalités de collecte et de répartition.

 

Cette redevance serait réglée à chaque prêt, et Lesen note justement qu'un tel forfait doublerait rapidement les dépenses des usagers en matière de prêt en bibliothèque. Par ailleurs, une telle proposition exclut d'emblée toute volonté de neutralité entre les formats papier et numérique, quand bien même elle est réclamée par les éditeurs, et ce, partout en Europe.

 

Quant aux bibliothécaires, inutile de souligner qu'un tel forfait n'est pas de leur goût : les associations européennes de bibliothécaires mènent ainsi une campagne depuis plus d'un an, « The Right To e-Read », afin d'inciter les éditeurs à fournir leurs titres numériques aux établissements de prêt.