Les éditeurs américains exportent leurs titres avec succès

Clément Solym - 21.05.2012

Edition - Economie - éditeurs américains - exportations - livres numériques


L'AAP, l'Association of American Publishers, a publié un rapport présentant les résultats des exportations de livres imprimés et numériques de ses membres : en 2011, les ventes à l'étranger ont généré 357,4 millions $, soit 7,2 % de hausse par rapport à 2010. Des résultats encourageants, particulièrement pour le livre numérique, mais qui profitent évidemment de l'hégémonie de la langue de Shakespeare dans le monde.

 

Les éditeurs américains exportent près de 90 % de leur production, avec plus de 150.000 revendeurs disséminés dans 200 pays: parmi les plus demandeurs, on trouve l'Europe continentale, la Grande-Bretagne, l'Amérique latine et l'Afrique, curieusement sans l'Inde. Tous ces pays font état d'une hausse d'au moins 15 % des achats, imprimés et numériques confondus. Mais l'expansion la plus spectaculaire est clairement du côté de l'ebook, dont les ventes augmentent de 218 % en Europe, 636 % en Afrique et, excusez du peu, 1316 % en Grande-Bretagne.

 

 

Si la valeur du numérique a augmenté (+332,6 % par rapport à 2010), celle-ci reste toujours bien inférieure à celle des livres papier : les premiers représentent 21,5 millions $ de revenus pour les éditeurs américains, contre 335,9 millions $ pour les seconds. 

 

Langue la plus utilisée sur Internet, et la plus étudiée dans le monde, l'anglais n'est pas étranger à ces résultats dithyrambiques. L'AAP évalue à 750 millions le nombre d'individus capables de lire l'anglais, en dehors des États-Unis. 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.