Les éditeurs américains prouvent leur solidarité à Haïti

Clément Solym - 20.01.2010

Edition - Société - éditeurs - américains - prouver


Outre-Atlantique, alors que la situation à Haïti devient telle qu'on peut l'imaginer, au moins trois grands éditeurs viennent de faire un geste de solidarité pour assurer les habitants de leur soutien. Et ce ne sont pas des livres qui ont été envoyés, mais bien des dons, à destination des organisations humanitaires.

Chez Random House, 100.000 $ viennent d'être envoyés à la Croix Rouge américaine, Haiti Relief Fund et Partners in Health. « Nombre d'entre nous ont été émus et troublés par les morts et cette catastrophe. Être capable d'assurer un soutien financier pour les efforts des secours nous tient à coeur, comme société et comme individus », précise le PDG, Markus Dohle.

D'ailleurs, Partners in Health est dirigé par Paul Farmer, un médecin qui fut en 2003, le sujet d'un livre de Tracy Kidder. Elle a publié chez Random House un ouvrage racontant la vie de cet homme qui a travaillé en Haïti depuis plus de 20 ans.

Bertelsmann n'est pas en reste avec également 100.000 $ donnés à Plan International, organisation oeuvrant pour les enfants du monde. Les différentes filiales du groupe pourraient offrir également une participation financière, précise un porte-parole du groupe.

Chez Simon & Schuster, on vient de donner à tous les revendeurs en ligne d'offrir gracieusement les contenus audio et textes créoles jusqu'au 31 mars. « En fournissant nos programmes d'apprentissages aux bénévoles, nous espérons éliminer les barrières linguistiques qui peuvent faire obstacle aux efforts fournis en Haïti », explique la maison.

Enfin, HarperCollins, lui, a promis de verser 250.000 $ à diverses associations...

Pour le moment, les maisons d'éditions françaises n'ont pas communiqué sur un don de leur part.