Les éditeurs anglais attendent toujours que Borders les paye

Clément Solym - 09.07.2010

Edition - Les maisons - borders - payer - editeurs


Borders, la chaîne de librairies d'outre-Atlantique, a donc récemment ouvert son ebookstore, et grand bien lui en fasse. Parce que de l'autre côté de l'océan, un autre Borders tarde vraiment à payer ses dettes auprès des éditeurs - qui viennent récemment de recevoir 100.000 £ de mieux qu'en février.

Depuis son effondrement, au sens... non, dans les deux sens, en novembre dernier avec la perte de 40 millions £, rien ne va plus pour la chaîne de librairies.. Et près de 10 millions £ auraient dû revenir aux éditeurs.

Depuis décembre, et malgré ce que l'administrateur a pu tenter pour recoller les morceaux avec les éditeurs qui ont fourni leurs livres à un libraire, qui lui a fait faillite, la situation n'évolue pas vraiment. Au rang de ces maisons, Hachette, qui avait lancé ses avocats dans une procédure pour récupérer son dû.


Passons également très vite sur les 1150 employés licenciés abruptement, quelques jours avant Noël : on a beau être averti, ça fait toujours un peu étrange.

Mais la situation fait qu'aujourd'hui, les éditeurs sont contraints d'attendre que la société puisse remettre un peu de trésoreries dans ses caisses, avant de pouvoir lui fondre dessus et tout récupérer de ce qu'on leur doit. Depuis un petit moment désormais...