medias

Les éditeurs canadiens investissent fortement dans le livre audio

Cécile Mazin - 22.10.2018

Edition - International - liver audio éditeurs - Canada édition audiolivre - audiobook éditeurs investissement


La société BookNet Canada apporte un éclairage sur le marché du livre audio au Canada. Désormais, 61 % des éditeurs ont opéré la bascule vers ce format, alors qu’ils n’étaient que 16 % en 2015. Et dans les usages, il semble bien que l’audiolivre continue de gagner du terrain.

 

Casques Livres audio - Livre Paris 2016
ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

Avec une augmentation de 281,5 % en seulement deux années, on mesure bien que 2018 est l’année du livre audio. Et que les éditeurs, à la recherche de relais de croissance, investissent massivement dans ce secteur. Appuyés par le développement de la 4G pour les smartphones, mais également par la croissance des assistants vocaux et autres enceintes intelligentes, les audiobooks ont le vent en poupe. 

 

L’Association of American Publishers, sur le seul territoire étatsunien, évoquait une croissance de 29,5 % des ventes entre 2017 et 2016. 

 

Si le fils pirate un audiolivre,
c'est le père qui va en prison

 

L’auditeur moyen au Canada est une auditrice âgée de 24 à 35 ans, et recourt aux audiobooks plusieurs fois par semaine. 55 % des Canadiens ont écouté cinq livres ou moins durant l’année passée contre 46 % en 2016, indique également le document. Cependant, les habitudes sont en cours de structurations et la plupart des répondants sont des néo-utilisateurs.

 

Justement, pour 65 %, c’est la dimension multitâches qui est appréciable avec le livre audio : écouter tout en effectuant des choses à la maison ou en allant au travail. 33 % affirment que c’est un moyen pour lire plus – avec tous les guillemets, autour du terme lire dans ce cas de figure. Enfin, 31 % assurent que c’est le plaisir de se faire faire la lecture qui l’emporte. Ces résultats ne diffèrent pas vraiment des précédentes données cumulées, pointe toutefois BookNet Canada.

 

Pour autant, le public à conquérir reste large : 64 % des personnes interrogées affirment n’écouter que rarement, voire jamais, des livres lus, et 42 % ont le même comportement avec les livres numériques.

 

L'audiolivre explose : croissance de 45 %
du chiffre d'affaires d'Audible

 

58 % des utilisateurs alternent audiolivres et podcasts, contre 45 % qui privilégient d’ailleurs ces derniers. L’écoute devient alors un point d’entrée sur lequel travaillent les uns et les autres pour amener vers l’audiobook. Pas étonnant que les revenus des podcasts aient, de leur côté, grimpé de 86 % en regard de 2016, pour atteindre 314 millions $ CA en 2017. 

 

Pour faire leur choix, les auditeurs sont 46 % à privilégier le bouche-à-oreille. 

 

Pour le Canada, les ventes de livres ont diminué durant l’année 2017, avec 4 % de moins en volume et 3 % en valeur. 

 

Le document en anglais est disponible ci-dessous ou à télécharger depuis cette adresse.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.