Les éditeurs jouent le jeu de l'Espresso Book Machine

Clément Solym - 15.05.2009

Edition - Les maisons - éditeurs - jouer - espresso


Avec un catalogue de 89.000 livres issus des fonds de Hachette Group USA, ou encore Simon & Schuster et d'autres éditeurs, l'Espresso Book Machine va la semaine prochaine connaître un grand coup de promotion la semaine prochaine.

Lancée dans la librairie anglaise Blackwell de Charing Cross Road fin avril, l'EBM permet de créer un livre en l'espace de quelques minutes, tout chaud. Mais il fallait que les éditeurs mettent plus d'ouvrages à disposition de ce service pour qu'il soit assuré de décoller, autant que la grosse imprimante a besoin des marques en gage de soutien.

Aujourd'hui, plus de 400.000 livres sont immédiatement accessibles - dont une très grande part d'auto-édités -, mais huit autres éditeurs prendront part à la campagne pour que l'EBM puisse imprimer plus de livres encore. Bien sûr, ce service est particulièrement intéressant dans le cadre de livres épuisés...

Cette implication de la part des éditeurs découle d'une volonté d'économie de masse, puisque l'on supprime l'imprimeur, le diffuseur et le distributeur, en passant directement de l'éditeur au libraire, qui imprime le livre acheté directement devant le lecteur.

Blackwelle, rapporte The Bookseller, explique que 35 % des ventes faites à ce jour sont liées à des ouvrages auto-édités, le reste étant constitué de livres sous droit. Leur prix moyen au détail est de 11,5 £.