Les éditions de l'Ogre : une littérature de l'irréalité

Cécile Mazin - 29.10.2014

Edition - Les maisons - Editions Ogre - littérature interroger réel - publication nouveautés


À compter du 6 janvier prochain, les Éditions de l'Ogre proposeront leurs premiers titres en librairie. Huit titres sont prévus pour la première année, français ou étrangers, un rythme qui se pérennisera. En accord avec son nom, la maison souhaite « défendre des livres, qui d'une manière ou d'une autre, mettent à mal notre sens de la réalité ».

 

 

 

 

 

C'est un monde « drôle ou terrifiant où les choses et les gens ne semblent plus être ce qu'ils sont d'habitude, où le dehors arrête d'être sage et bien rangé », que la maison souhaite aborder. 

Cette interruption du flux de la normalité peut se produire de deux façons : soit dedans, avec l'altération du sensible et de la subjectivité, parfois jusqu'à la folie, soit dehors, avec l'altération du réel objectif, c'est-à-dire l'irruption d'éléments appartenant au fantastique. 

Ce sont des littératures évoquant « glissement de la perception », ou encore « effritement » voire « saturation du réel » que la maison souhaite retrouver, se plaçant sous la bannière de Max Blecher, et sa littérature de l'irréalité. 

 

À l'origine de cette maison, Benoît Laureau, ancien collaborateur de la Quinzaine littéraire et Aurélien Blanchard, éditeur et traducteur d'essais et de romans. Leurs premiers ouvrages seront disponibles le 6 janvier. 

  • Max Blecher, Aventures dans l'irréalité immédiate, accompagné de Cœurs cicatrisés, Traduction d'Elena Guritanu, Préface de Claro, Postface d'Hugo Pradelle 
  • Fabien Clouette, Quelques rides

Puis viendront le 6 mars :

  • Maurice Mourier, Dans la maison qui recule 
  • Savina Dolores Massa, Ma Fille folie 

 

  catalogue-ogre 1er semestre 2015light-corr - copie.pdf by ActuaLitté