Les Editions du Seuil acquièrent les droits français de No Easy Day

Clément Solym - 03.09.2012

Edition - Les maisons - Editions du Seuil - No Easy Day - Ben Laden


Les éditions du Seuil ont annoncé ce lundi à l'AFP avoir acquis « les droits français pour le monde entier » du livre de l'ex-membre des forces spéciales des marines. L'ouvrage, traitant du raid Geronimo au cours duquel Oussama Ben Laden a été abattu, a créé l'effervescence tandis que la campagne présidentielle américaine bat son plein. No Easy Day, signé du pseudonyme Mark Owen et coécrit par le journaliste Kevin Maurer, doit paraître aux États-Unis le 4 septembre et au cours du mois de novembre en France.

 

 

 

 

 

Le témoignage, à la source de la controverse, détaille entre autres faits l'ultime traque de l'ancien chef d'Al-Qaïda. Le terroriste a été éliminé, le 1er mai 2011, par la Team 6 des SEAL dont était membre Matt Bissonnette alias Mark Owen.

 

L'annonce intervient après les menaces du Pentagone rendues publiques le 31 août (voir notre actualitté). Le département américain de la défense songe à poursuivre en justice l'auteur ainsi que ceux qui agiront de concert avec lui dans la publication du livre.

 

Tandis que dans un cour­rier envoyé chez l'éditeur du livre, Penguin, le juriste en chef du Pentagone Jeh Johnson, a rappelé à l'auteur ses engagements à ne jamais divul­guer d'informations classées secret-défense, l'avocat de l'écrivain, Robert Luskin, a affirmé que son client n'a violé aucune clause de confi­den­tia­lité le liant au Pentagone (voir notre actualitté). Selon lui l'ex-SEAL a « gagné le droit de racon­ter son histoire ».

 

Le raid Geronimo avait été présenté aux médias américains comme un des grands succès de la présidence de Barrack Obama. Or certaines révélations figurant dans No Easy Day contredisent la version officielle.

 

Le récit raconte notamment comment Ben Laden a été abattu d'une balle dans la tête avant d'être achevé de plusieurs balles dans la poitrine, tandis qu'il ne constituait pas directement une menace pour les membres du commando.