Les Editions Pôle Nord se mettent en vente

Nicolas Gary - 11.11.2016

Edition - Les maisons - Editions Pôle Nord - éditeur vente maison - livres succès distributeur


Le petit éditeur nordiste qui n’avait pas peur des grands, a décidé de se mettre en vente. Pôle Nord Editions, éditeur nordiste, est à vendre. Ses créateurs cherchent un repreneur afin de poursuivre le développement de la maison d’édition qui publie notamment la Bible des estaminets. 

 

 

 

« Même si la maison d’édition marche bien, je suis obligé de trouver un repreneur, car les caisses sont vides. Pôle Nord est la victime indirecte (parmi d’autres) des difficultés rencontrées par son ancien distributeur, qui ont plombé les ventes et la trésorerie », précise Gilles Guillon, son responsable. 

 

Créée à Lille en 2013 par le journaliste et ses associés, Pôle Nord Editions traverse une crise de croissance qui contraint ses créateurs à vendre l’entreprise. Avec 69 000 € de chiffre d’affaires en 2015 (+ 81 %) et 12 000 € de bénéfices, « le petit éditeur nordiste » comme il s’est baptisé, publie 8 à 10 livres par an. Essentiellement des romans historiques et des ouvrages consacrés au Nord de la France.

 

Ses best-sellers sont la Bible des estaminets, une institution régionale, et Pires que les élèves, livre de Stéphane Furina qui a fait polémique en 2015. 

 

Avec un catalogue riche d’une trentaine d’ouvrages diffusés dans la plupart des librairies des Hauts de France, Pôle Nord Editions est en pleine expansion, mais a besoin de trésorerie pour poursuivre ses activités et mettre sur pied des projets ambitieux. 

 

« Nous avons créé l’entreprise en 2013, sans aucune aide, avec juste nos économies », explique Gilles Guillon, l’actuel gérant bénévole.

 

 

 

« Jusqu’à maintenant nous avons autofinancé la parution des nouveautés avec les ventes des ouvrages précédents, mais en début d’année, notre ancien distributeur nous a laissé une ardoise conséquente qui a plombé notre trésorerie. Faute de financement, ce manque à gagner nous a obligé à reporter plusieurs projets de livres pour ne pas compromettre l’avenir de la société. » 

 

Pôle Nord recherche un repreneur qui pourrait poursuivre et développer l’activité d’édition, avec ou sans ses créateurs. La valeur de l’entreprise, qui n’a pas de dettes bancaires et n’emploie pas de salariés, est estimée à 29 000 €.